18 avril 2016

Le regard façon scalpel

Est-ce la lumière du soir ? Est-ce l'état de mon esprit ? Les sculptures de l'église Saint-Laurent se détachent avec force sur le bleu-blanc du ciel. Les peaux les plus lisses sont constellées de crevasses. Rides, rires, lippes boudeuses, entrelacs des oreilles et boutons d'acné : chaque caractéristique saute aux yeux. Les teintes de cheveux, leur épaisseur, leur brillance, jusqu'à la rugosité de leurs écailles... Tant de détails, dans chaque corps humain. Leur variété – plus qu'infinie car d'un infini qui augmente à... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 janvier 2016

Métro

Une femme politique a osé dire qu'elle aimait le métro. Suite à quoi elle a été incroyablement moquée. Pourtant, peut-être disait-elle la vérité. Une rame de métro est un lieu parfait, pour observer les gens, et pour les aimer. Je me souviens de ces deux jeunes hommes, riant voici quelques heures. L'un avait un profil d'elfe – yeux et oreilles tirés vers le haut –, l'autre évoquait le troll – sourcil et menton vers l'avant. Aucun n'était très beau. Tous deux étaient superbes.Je me souviens de ce couple, s'enlaçant voici quelques... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 novembre 2014

Privilèges

Je suis née Française. Française : le mot a été écrit. Sans que personne ne demande – ou ne combatte. Je suis Française. Le fait est sûr. Si naturel, si normal, qu'il perd tout sens. Il n'a aucune existence consciente. Peu de Français se définissent comme tels, d'emblée. Ils déclineront nom et âge, profession et passion, peut-être la ville où ils habitent, ou l'endroit où ils rêvent d'habiter.En bonne bobo, je ris même du concept des nationalités. Je n'ai ni peur, ni doute, ni question. Et des centaines de personnes craignent,... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 novembre 2014

Moment de haine. Riz au lait pour se guérir.

Des rennes adorables, une façade devenue rouge et des boîtes aux lettres (spéciales pôles Sud) ornent ce grand magasin. Ils sont plus touchants que toutes les diodes clignotantes du monde. J'adore Noël. Pas les illuminations massives, la foule des avenues et les vendeurs intrusifs qui regardent votre carte de crédit avec espoir. Sont Noël : les décorations municipales de mon village, les bredele de ma grand mère et le sapin de ma mère sont Noël. Ils suffisent. Mais ces boîtes aux lettres, j'attendais avec plaisir de les voir se... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2014

Sourire aux absents

Il parle avec les mains. Il crie presque, de ses doigts, alors que sa voix reste posée. Il se désarticule dans le vide, brasse de l'air – au sens propre. Son interlocuteur ne voit rien. Je l'observe du coin de l'œil, d'abord étonnée, ensuite amusée et à la fin un peu attristée. L'oreillette de cet homme-pas-vraiment-là, donne un air un peu effrayant à la scène. Elle évoque ces films futuristes où les hommes sont tous grands, blancs, blonds et froids J'avise les promeneurs. Les amoureux qui n'échangent pas un regard. Ils sont arrimés... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 avril 2013

Post quasi télégraphique

Ouvrir des lettres. Travailler mécaniquement. Confondre les lettres sur le clavier et le sens des mots « rue » ou « code postal » à force de répétition. Se sentir tout à la fois éreinté et certain de n'avoir rien fait. Comprendre ce que c'est de rester tard le soir pour ne pas sombrer plus encore le lendemain. Mais aussi: La douce sollicitude impromptue d'une femme timide. Se programmer quatre jours de vacances en solitaire et être ranimée de cette sensation de faire. Les râleries communes avec la voisine de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 08:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 décembre 2012

S'anesthésier en cuisine

Je me lance dans des réflexions dont je n'aime pas les conclusions. Selon l'endroit où je vis; les chemins de pensée que j'emprunte ne sont pas les mêmes. La différence s'accentue avec la comparaison à ma vie parisienne. Précédemment, j'avais pensé que ces tendances de pensées étaient dues aux souvenirs. Nous nous remémorons instinctivement les expériences liées à un lieu et l' « ambiance » de ces souvenirs imprègne le présent. Cette explication ne peut être suffisante. Ici comme dans le Sud j'ai le temps de réfléchir. ... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2012

Faire un cadeau et un cadeau que j'ai fait à une assemblée ravie

J'ai toujours bien aimé faire des cadeaux. Je me souviens, quand j'étais petite, la première fois que j'ai eu l'idée (novatrice, vu le nombre d'années que j'avais au compteur), de ne pas faire un collier de pâtes (non, ouf, l'honneur est sauf, je n'en ai jamais fait par moi-même) ou un joli dessin (de princesse) mais que j'ai acheté un cadeau. L'important était déjà de montrer que je ne faisais pas toujours la même chose est donc que je pensais à a personne à qui je faisais un cadeau. Même si, je le reconnais, le cadeau en question... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :