L'air est frais – froid, même. La peau refroidit un peu plus à chaque minute. Seul le soleil pourrait rabattre cette chair de poule matinale. Mais il joue à cache-cache. Il ne sort des nuages qu'à l'heure où les jambes ont glissées sous le bureau. Il fuit toutes les tentatives de promenades. Sans parler des soirs qui s'installent dès le lever du jour.
Mais même absent, le soleil reste présent. Il dure, dure, dure. Et de plus en plus ! Le soleil est mon cauchemar. Les rayons chuchotent. Ils interdisent le repos. Rappellent ce qui reste à faire. Pointent les défauts.

kibbe2

Je ne suis pas une fille de l'été. Ni de l'hiver. Je préfère les saisons indéfinies, flottantes, que sont le printemps et l'automne. Même dans l'assiette. Aux légumes du soleil, je préfère les courges et les racines tordues. Au barbecue, je vante les mérites d'un mijoté. Au gaspacho, je réponds par une soupe fumante.
Ci-dessus en photo, ci-dessous en mots, voici mon dernier potimarron, réincarné en kibbé. Soit un boulgour à la courge renferme des oignons rouges acidulés. L'idée vient du blog de Pascale, et à la base du livre d'Estérelle, mais la recette a été métissée à d'autres sources. Notamment avec l'ajout d'une sauce au yaourt.

Kibbé au potimarron

Pour 2 personnes

  • 350 g de potimarron environ

  • 60 g de boulgour fin

  • 1 càs d'huile d'olive + pour le moule

  • 1 càc de ras el hanout

  • 1 càc de sel

Pour la farce

  • 250 g d'oignons rouges épluchés

  • 1 càs de mélasse de grenade

  • ½ càc de sumac

  • 1 càc de thym

  • ½ càc de cumin

  • 2 càs d'huile d'olive

  • Sel

  • Facultatif : 10 à 20 g de noix grossièrement concassées

  • Pour la sauce : yaourt, ail, coriandre et sel ; au goût.

Modus operandi

  • Couper le potimarron non pelé en dés. Le faire cuire à la vapeur ou dans une casserole avec un fond d'eau jusqu'à ce qu'il soit tendre.

  • Couvrir le boulgour d'eau, le faire gonfler 15 min puis égoutter.

  • Écraser le potimarron (sans l'eau résiduelle si cuisson à la casserole). Incorporer le boulgour, l'huile, les épices, le sel. Goûter et rectifier si besoin. Réserver.

  • Peler et émincer finement les oignons. Les faire colorer 2 minutes dans l'huile d'olive. Saler un peu, couvrir, baisser à feu doux et laisser compoter 15 minutes en mélangeant de temps en temps.

  • Ajouter la mélasse et les épices (et les noix si vous souhaitez). Goûter et rectifier si besoin.

  • Huiler un moule rectangulaire (environ 15* 20 cm chez moi)
    Y étaler la moitié de la préparation au boulgour. Étaler uniformément la farce aux oignons. Couvrir du restant de préparation au boulgour.
    Égaliser en tassant légèrement et dessiner des croisillons de la pointe du couteau.

kibbe3

  • Enfourner pour 40 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

  • Pendant ce temps, préparer la sauce en mélangeant le yaourt, l'ail écrasé, la coriandre ciselée et le sel.

Le kibbé se mange chaud ou tiède, et se conserve bien 2 à 3 jours au frigo.

kibbe1