07 juin 2015

Bifurcation ?

 Elles étaient peut-être sœurs. Les deux femmes avaient la même teinte de peau, la même ossature du visage, les mêmes longs doigts. Mais la première tenait sur ses genoux le sac siglé d'une marque à la mode. L'autre portait sur son ventre un sac à dos défraîchi. L'une avait revêtu une robe moulante et courte, d'un rouge vif. Elle se tenait extrêmement droite sous son chignon tiré à plus de quatre épingles. La seconde avait enfilé un sarouel défraîchi. Elle s'éventait avec un morceau de journal, dans ce métro étouffant. La femme... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 décembre 2014

Regards d'enfants

N°1 – au travers de Noël. Tout à l'anticipation des cadeaux, il porte les yeux sur les choses et ne voit rien. Il ne pense pas à lui, juste au moment. Pas à sa joie, juste à la joie, immense, qui envahit le présent. J'en ai souri : un sourire d'adulte, amusé et un peu supérieur. N°2 – au travers de la musique. Dans le métro, ce grand garçon a les yeux ouverts sans que rien n'y entre. Ses pupilles sont comme retournées sur les batteries qui résonnent aux tréfonds de ses poumons. J'en ai souri : un sourire de plaisir en voyant un... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 juin 2013

Les belles gens

Ces derniers jours les belles et laides gens ont emplit ma vie. Le gris mitigé, le ni-l'un-nil'autre, semblait avoir disparu. Je n'ai aucune envie de vous parler de laideur. Alors parlons des autres. De celles qui valent la peine que l'on se souvienne d'elles. Il y a eu l'homme dans le métro. Il est rentré juste alors que les portes se fermaient et a commencé à réciter. D'abord, personne n'a écouté. Nous pensions connaître son discours. Puis, certains yeux se sont levés. Certaines oreilles se sont ouvertes. Il cherchait à se marier,... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 janvier 2013

Blanc

- Premier dimanche parisien immobile - La petite fille aux cheveux courts et l'adolescente aux cheveux longs n'aimaient pas sortir dans la neige. Une hantise impossible à expliquer. Elles n'étaient pas frileuses. Elles aimaient ces étendues blanches qui assourdissent le monde. Mais sortit signifiait corrompre. Pouvoir se tenir debout au milieu du manteau neige nécessite de le traverser. Elles avaient une incroyable répugnance à marquer l'immaculé de leurs semelles. Aujourd'hui encore; j'ai des difficultés à me persuader à sortir... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 janvier 2013

Des moments en demi-teinte. Et d'autres qui ne le sont pas du tout.

L'étonnement de savoir instantanément dans quel lit je me réveille le matin. Après deux semaines sur le matelas de mon enfance, je suis étonnée de ne pas m'y croire chaque matin. Le retour de la haine du réveil. Et de la peur de ne pas être à la hauteur (suis-je la seule à me croire systématiquement incapable de ce qu'il me faut bientôt tenter?). Être pressée. Se mettre la pression. Faire vite-vite; pour se débarrasser de ce qui trotte dans la tête. Et puis. La joie de voir que ce que l'on tente donne parfois les réponses que l'on... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 septembre 2012

Jours lents

Cuisiner seule -mais en bonne compagnie radiophonique- pour que les absents puissent s'attabler en rentrant. Aller visiter le Mont d'une Sainte, voir une abbaye vivante et apprécier le silence qui murmure des prières. Rester au contraire interdite devant une messe en chansons et tenues blanches. A vrai dire, le lieu donne plutôt envie de se tourner vers d'étranges dieux païens (ils y habitent un mur éponyme). Sentir une âme -que l'on a créée sans vraiment la comprendre ni savoir qui elle est- s'éveiller à nouveau et accompagner les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 juillet 2012

De la puissange d'une potentialité

J'ai mis très longtemps à avoir envie d'avoir le permis. En fait, cela ne date que de hier. Jusque là je le voulais pour que tout soit fini, pour être débarrassée des cours et, surtout, par obligation, parce que j'en aurais besoin l'an prochain. Mais envie? Non. Pourtant, je râle régulièrement contre le fait d'habiter un petit village car, aussi bien desservie que soit la gare, le simple effort de devoir consulter un horaire, le fait de devoir préparer, creuse un gouffre entre le ciné, comme ça, quand (et dès que) j'en ai envie et... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,