30 mai 2016

Sauvées

Deux bouées s'accrochent l'une à l'autre. Elles font barrage. Elles aplanissent la houle. La tempête les noiera peut-être. Pas grave. Parce que à deux c'est mieux.Elles ballottent sous les vagues de mots. Dans la nuit, les racontars ont croisé Baudelaire. Les poèmes s'entrecoupent de récits de petites joies. Le fils et le père mangeant leur glace fast-food. Le chat venu dire bonjour. L'orgue s'échappant des vitraux. Les rimes improvisées. Elles font taire la grande douleur. Le j'en-peu-plus qui n'avait pas de réponse.Être deux c'est... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 septembre 2013

Retour - Juste avant départ

Paris, ville furie-furieuse. Le rapport entre grandes et petites villes n'est pas une simple démultiplication. Les rues sont plus nombreuses, mais pas seulement. La foule est plus dense, mais pas seulement. Le brouhaha est plus intense, mais pas seulement. Les passants et les buveurs de terrasse n'ont pas le même visage. Même la courbe de leurs épaules est différente. Ils ploient et s'agitent comme nulle part ailleurs (Et partout ailleurs comme nulle part ici). J'ai saisi les premières images qui me font sourire le cœur, devant un... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 août 2013

LSD - Long Staccato des Doigts

Le pianotement des claviers est une terrible incitation. Les doigts démangent, gratouillent et s’agitent dans le vide. Même sans idées, sans mots, sans poésie dans l’âme, le corps tout entier est pris par l’envie d’écrire. Les mains se mettent  à danser sur les touches et les lettres à se succéder sur l’écran. C’est une jouissance sans nom. Écrire devient à ce point une drogue que le message n’a plus aucune importance. Le plaisir provient  de l’acte même. Des mouvements mis en œuvre. Comme les joggeurs accros à leur dose... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,