23 mai 2016

Lâcher-prise

Les chiffres rouges sont le dernier repère. L'information est factuelle. Elle ne demande aucun effort d'interprétation. Soleil et nuit sont, eux, trop difficiles à décrypter. 11 heures. 14 heures. 15 heures. Puis, d'un coup, 20 heures. Tentative de se lever : une jambe, la seconde, un coup de reins. Nausée et vertige surviennent. Les yeux se ferment, la main cherche le mur. Une seconde, puis une minute, passent avant que la position verticale devienne supportable. Le couloir est long. L'appartement est vide. Aucune aide n'est... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juin 2015

Bifurcation ?

 Elles étaient peut-être sœurs. Les deux femmes avaient la même teinte de peau, la même ossature du visage, les mêmes longs doigts. Mais la première tenait sur ses genoux le sac siglé d'une marque à la mode. L'autre portait sur son ventre un sac à dos défraîchi. L'une avait revêtu une robe moulante et courte, d'un rouge vif. Elle se tenait extrêmement droite sous son chignon tiré à plus de quatre épingles. La seconde avait enfilé un sarouel défraîchi. Elle s'éventait avec un morceau de journal, dans ce métro étouffant. La femme... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 juin 2013

Comme l'on boit

Le café est entré dans ma vie récemment. J'ai su l'apprécier un matin, alors que je ne voyais plus d'autres moyens de remettre mes idées aux places qu'elles devaient occuper. Jusque là, j'avais cru que les principales différences thé et café étaient d'ordre botanique (plantes différentes), chimique (effets différents) et surtout sociale. Boire un café ou boire un thé demeurent deux actes foncièrement différents. Le café autour de la machine ou sur le comptoir du bar est convivial et chaleureux. Les cérémonies du thé, qu'elles soient... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 janvier 2013

Savoir (s') effilocher

Un certain nombre de mots servent à désigner. Or une désignation nécessite l'existence d'un objet stable. Il y a « table »; « cerveau » ou encore « sentiment ». Ces choses existent et même si elles sont modifiées peuvent toujours être désignées sous le même nom. Qu'en est-il d'« Identité »? Que l'identité soit par définition une chose en construction n'empêche pas de la désigner. Le vrai problème -à mon sens- se trouve dans la question même de son existence. Les gens semblent persuadés d'avoir... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mai 2012

La première nourriture d'Eté

Samedi, le marché était différent. C'était un marché d'Été. Le ciel était intensément lumineux, même s'il était couvert, et l'air se faisait un peu lourd, juste assez pour être présent sans être désagréable. Quand il est ainsi, j'ai alors l'impression que le monde existe réellement et que j'en fais partie. Mais il y avait autre chose. Au début, tout était normal, et je remontais les allées à mon habitude -peut-être plus lentement encore parce que je leur faisais mes adieux-. En passant devant les étals de poulet frit, j'ai fait un... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 janvier 2012

Les couleurs sur la carte et le poulet de fête

Se trouve sur le mur juste à ma droite un vieux planisphère. Tirée d'une BD de Nathalie, les pays sont peints de couleur vive et l'héroïne éponyme apporte de petites précisions sur ce monde qui l'attire tant. Longtemps, cette carte m'a rendu un peu triste. Il y avait tout ça, accessible, et l'endroit où je me trouvais, même la somme de tous les endroits où je m'étais jamais trouvé, ne représentait même pas une parcelle visible de cette carte. Aujourd'hui je la regarde avec amitié. Parce que j'ai tant rêvé dessus que je sais... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2011

Un effritement et son contraire

Il m'arrive d'avoir la sensation de me déconstruire. Comme si ma cohérence s'effritait et que, le processus allant s'accélérant, ma personnalité s'éparpillait comme un ensemble de billes à l'origine compact se séparant en une galaxie d'éléments épars. Et au lieu de me concentrer sur moi-même, de me recentrer et de refaire un, je m'agite en tout sens, telle un pantin désarticule, pour rattraper les éléments fuyants. Je sais quelles sont les situations qui provoquent cette sensation et si je tente de les fuir, je ne peux y échapper... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,