07 octobre 2013

Un grillon qui cuisine afghan

Je me sens un peu grillon en ce moment. Non, pas l'insecte qui chante tout l'été. Cet animal qui s'époumone dans un chant. Dans l'air chaud mais léger des nuits de juillet. Lorsque le ciel semble infiniment haut et le monde grand, et vide. La solitude est alors absolue.Si je l'ai été dans une vie antérieure, je sais de quoi je suis morte. D'épuisement. J'ai frotté mes élytres encore et encore, de peur de m'arrêter au mauvais moment, juste avant d'atteindre mon but. Combien de grillons chantent à plusieurs et combien n'ont jamais de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 décembre 2011

Infidélité en mots majeurs et raviolis apaisants

Le problème, quand on passe longtemps sans écrire, c'est que l'histoire, pour une fois clairement doté d'un début, d'un milieu et d'une fin, va se complexifiant à chaque jour qui passe, jusqu'à ce qu'on se rende compte que les mille et un détail ajoutés (et infiniment précieux) rendent impossibles le déroulement des évènements tel qu'il était prévu. Alors on se retrouve tout à la fois infiniment riche et totalement démuni. Mais il est étrange comme certaines œuvres me donnent envie d'écrire. Évidemment, il n'arrive pas que ce que je... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 11:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 décembre 2011

Décembre et du temps en cuisine

Décembre. Je crois que tout le monde aime ce mot, (« tout le monde » étant à comprendre dans le sens de « très grande majorité ») comme tout le monde aime les mots « goûter », « grand-mère » ou encore « vacances ». Parce qu'ils font appel à un imaginaire à la fois collectif, à tous ce que l'on sait ou pense savoir de ces mots parce qu'ils désignent des entités spécifiques et existant dans le système symbolique collectif, et individuel, parce qu'ils en appellent à nos propres souvenirs... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,