16 mai 2016

1, 2, 3 … Soleil ?

L'air est frais – froid, même. La peau refroidit un peu plus à chaque minute. Seul le soleil pourrait rabattre cette chair de poule matinale. Mais il joue à cache-cache. Il ne sort des nuages qu'à l'heure où les jambes ont glissées sous le bureau. Il fuit toutes les tentatives de promenades. Sans parler des soirs qui s'installent dès le lever du jour.Mais même absent, le soleil reste présent. Il dure, dure, dure. Et de plus en plus ! Le soleil est mon cauchemar. Les rayons chuchotent. Ils interdisent le repos. Rappellent ce qui... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 avril 2016

Souvenirs en pelote

Le destin d'Amélie Poulain démarre avec une boîte à souvenirs. Tout le monde a de ces coffres aux trésors, plusieurs, plus ou moins garnis. Mais, généralement, ils n'ont pas d'existence physique. Et ils sont si bien cachés que leur possesseur les oublie. Puis les redécouvre. Et les enfouit à nouveau.Un son, une odeur, une image, ou juste l'infime évocation vaguement ressemblante d'un extrait de passé – et paf, le souvenir explose. Mais il ne vient pas seul. Lui sont reliés, mêlés, d'autres fragments de notre vie. Qui se dévident les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 novembre 2015

Ballet

Ces doigts sont des danseurs. Ils connaissent leur chorégraphie sur le bout des ongles. Ils ont appris leurs premiers pas dans la bibliothèque d'une école primaire. Ils étaient alors deux, index ânonnant avec peine, lettre à lettre. Au fil des années, la troupe s'est constituée. Elle a appris l'endurance sur les bancs de la fac. Elle a appris la discipline dans une école de journalisme. Elle a appris l'efficacité dans le monde du travail. Elle apprend, chaque jour, la grâce à l'élégance. Depuis des années, encre et papier sont... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 avril 2015

Le poulet voyageur (et recette de saint-jacques)

Stoppée net au milieu de la rue. Le faubourg est devenu ruelle catalane. Les lampadaires sont des lauriers roses. Les Parisiens – désolée pour eux – ont pris des allures de touristes allemands. Le souvenir est remonté si fort qu'il était un mirage. Les odeurs sont le chemin le plus court vers la mémoire. Le cerveau nous envoie des images avant même de nous dire qu'il a senti quelque chose. Le choc est grand, car il est d'abord inexplicable. Ce matin, les poulets rôtis de la boucherie arabe avaient la même senteur que ceux de mon bord... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2014

Je ne dis plus bonjour

Les enfants disaient bonjour à tous les passants. J'étais à l'école primaire. Je n'avais pas peur des inconnus. Ils étaient quand même d'ici. Ils n'étaient pas effrayants. Dans les grandes villes, les passants sont trop nombreux. Et ils ne sont personne. Pas rien – ils existent – juste personne. Rarement, un passager lèvera les yeux sur un chanteur de métro. Un lycéen tournera la tête, croyant reconnaître un ami. Une petite fille sourira à un homme grisonnant. Il en sera heureux pour la journée, parce que la chose est rare. Les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juin 2013

Les belles gens

Ces derniers jours les belles et laides gens ont emplit ma vie. Le gris mitigé, le ni-l'un-nil'autre, semblait avoir disparu. Je n'ai aucune envie de vous parler de laideur. Alors parlons des autres. De celles qui valent la peine que l'on se souvienne d'elles. Il y a eu l'homme dans le métro. Il est rentré juste alors que les portes se fermaient et a commencé à réciter. D'abord, personne n'a écouté. Nous pensions connaître son discours. Puis, certains yeux se sont levés. Certaines oreilles se sont ouvertes. Il cherchait à se marier,... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 novembre 2012

La pierre et le béton se font organiques

Les musées sont pour moi des terres d'asile. J'ai toujours trouvé qu'ils faisaient d'apaisants refuges. Ouverts à tous et par leur volonté d'attirer et d'être agréable à la visite; musées et expositions semblent toujours vouloir prendre le visiteur dans les bras. Mais ils ne sont agréables que s'ils sont envisagés autant comme lieux d'apprentissage que de flânerie. Autant dire que Paris et son offre multiple me comblent (seuls défauts: il y a ici plus de monde devant les œuvres et la promenade peut en être compliqué). Mais selon... [Lire la suite]
02 octobre 2011

La Biennale, l'étrange et un gâteau au chocolat (parce qu'il faut de tout cela)

« Tu aimes ça, toi? -Oui. -Pourquoi? -... C'est étrange ». Il était étrange ce dessin d'une ville inhumaine-trop humaine, tout au crayon avec la précision d'un dessin d'architecte, qui lui donnait l'aspect d'une réalité effective. J'aime aussi ce genre d'œuvres parce que devant, j'ai parfois l'impression que quelque chose se bloque et se libère tout à la fois dans mon esprit. Se libère les souvenirs et les ressemblances. Devant cette ville, j'ai pensé à Brasil (surtout la scène de fuite en tyrolienne), et puis aux... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2011

Tellement de tout et trop peu de cookies

Chaque rentrée on s'en étonne et on oublie à chaque vacances. On oublie que l'université, la vie des études c'est cette profusion, ce fourmillement continuel dans tous les sens, et charge à chacun d'ordonner les information. Tellement d'individus, à voir, à connaître, essayer de comprendre et auxquels sourire perpétuellement ou sur l'épaule desquels dormir. L'impression en conséquence d'être terriblement seul dés que l'on sort de là, tant on se sent entourée de toute part, par cette simple inter-connaissance multiple. Tellement... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 septembre 2011

La sonnerie et le potimarron en salé

Un locataire de l'immeuble a fait installé une ligne téléphonique chez lui. La nouvelle n'a en soi aucun intérêt si ce n'est que sa conséquence immédiate est que j'entends désormais régulièrement la sonnerie. Or je n'ai moi même que mon portable, de même que, à priori, la plupart de nos voisins, si bien que cela fait deux ans que cette sonnerie n'a pas retenti à Lyon. Alors lorsque j'entends la sonnerie, je ne peux avoir qu'une réaction: aller décrocher. Lorsque je suis occupée, je m'attends confusément à ce qu'un de mes parents... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,