25 octobre 2014

Habiter

Mes meubles sont bleus et verts. Depuis deux ans, ils encombraient une autre maison. Deux ans à vivre dans d'autres draps – au sens propre. Enfant gâtée, je ne savais pas l'importance d'un chez soi. Les murs ont beau être dressés depuis des années, le parquet avoir été foulé par une dizaine d'habitants, cette chambre m'accueillir seulement depuis une semaine : tout cela est à moi. Pas besoin d'accrocher des cartes postales de chat au mur (j'avais 10 ans), des posters de manga (12 ans), des images découpées dans les magazines (14... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 août 2014

Les revenants

D'autres humains existent. J'avais oublié.Deux mois loin d'eux. Deux mois à ne parler qu'à mes plus proches. Deux mois à ne voir le grand méchant monde que de loin. Je l'ai vu mourir à la télé, entendu vociférer à la radio, lu ses pleurs dans le journal.Ceux qui vivent ainsi en viennent à croire que tout, autour, est mauvais.Les gens font la guerre, tombent malades, se haïssent, s'appauvrissent. Et puis ils sont là, aussi. Dans le métro, ils savourent le début de soirée en fermant les yeux à demi. Devant le centre commercial, ils... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 2014

L'air d'ici

Ce matin, l'air avait un parfum étrange. Il n'avais pas ses habituels accents de gaz. À la place, j'inspirais des odeurs de terre, de fermentation et de fleurs. Les rues étaient calmes. Ici, je peux prendre le vélo. A Paris, cela me fait peur. J'ai fermé les yeux entre le plaisir du vent dans les oreilles et du soleil sur ma peau. Le silence habite mes journées. Moi qui adore cuisiner accompagnée de voix radiophoniques, j'ai savouré l'absence de mots. Les voitures ne passe pas. Et la télé n'est pas allumée. Pendant une semaine, je... [Lire la suite]
16 mars 2013

Marché(s)

Fin de marché pluvieux. Les caisses rentrées dans les camions sous la bruine. Les passants accélèrent le pas entre les étals vides, regard fixé droit devant. Les feuilles de salade défraichies parsèment le sol. Ce fut une très triste vision d'il y a quelques temps déjà. Je me suis promis de toujours fuir ces moments de fin de gourmandise. Alors aujourd'hui, j'ai savouré à plein un marché (Pari Fermier en fait) de passionnés. Imaginez: Derrière les étals, chacun sait ce qu'il vend. Ce sont les mêmes qui ont frottés les fromages et... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,