07 juin 2015

Bifurcation ?

 Elles étaient peut-être sœurs. Les deux femmes avaient la même teinte de peau, la même ossature du visage, les mêmes longs doigts. Mais la première tenait sur ses genoux le sac siglé d'une marque à la mode. L'autre portait sur son ventre un sac à dos défraîchi. L'une avait revêtu une robe moulante et courte, d'un rouge vif. Elle se tenait extrêmement droite sous son chignon tiré à plus de quatre épingles. La seconde avait enfilé un sarouel défraîchi. Elle s'éventait avec un morceau de journal, dans ce métro étouffant. La femme... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 janvier 2015

Leur lieu

Un homme fait le pied de grue, toujours. Il fume une cigarette, pianote sur son portable ou prend son mal en patience en détaillant pour la six centième fois la devanture d'en face. À l'intérieur, les femmes se font tresser ou défriser les cheveux. Et elles discutent. Le terme est trop faible. Elles échangent. Communiquent. Existent. Toujours pas : elles existent aussi à l'extérieur. Elles font quelque chose pour lequel aucun mot n'existe. Les langues s'agitent plus que les ciseaux ou les peignes. Souvent, la coiffeuse s'est assise à... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2013

Armure de riens

L'odeur prend au nez comme certaines colères prennent à la gorge. Sucrée et fleurie, elle émane de fleurs, autrefois luxuriantes, qui rendent leur dernière odeur. Tous mes sens disent à toute mon âme qu'elle est écœurante. Mais elle s'intègre parfaitement dans la lourde chaleur de l'été qui ne finit pas. La perfection de cet accord la rend belle. La fraicheur de la maison close hérisse les corps. Figues et courgettes sont posées sur la table. Les battements de mon cœur ralentissent, alors que j'enserre mon corps du long tablier de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 avril 2013

Petit post pour dire que je les aime

La première fois que j'ai marché dans ce quartier; le soleil m'a poussé à ôter mon blouson. J'avais la tête pleine de bonnes nouvelles et des odeurs de viande caramélisée m'entouraient Pourtant, je m'y étais sentie moins bien qu'aujourd'hui, alors même que le vent soufflait mon manteau en me donnant des allures de Dracula (nain) et me gelait jusqu'aux os. Je m'étais sentie mal à l'aise. J'avais l'impression que tous les habitants me dévisageaient. Ils sentaient en moi l'inconnue. L'intruse. Il faut dire que tout en moi; ma couleur de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mars 2013

Instantanés d'une semaine comme un album photo

En haut à gauche. Photo en noir et blanc. Le goût d'une mousse au chocolat noir, tout à la fois aérée et dense. Âpreté et puissance aromatique sans complexité inutile. Quatre heures, lassitude disparaissant avec le son de la cuillère s'enfonçant dans la texture bruissante. Juste à côté, couleurs saturées. Visage lisse d'une femme auquel on ne peut donner d'âge. Bouche rouge; yeux blonds, carrés de cheveux courts. Elle semble tout à la fois glaciale et hypersensible; comme sortie d'un film de Wes Anderson. Couleurs pastels sur fond... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 février 2013

Le gris a les couleurs de la chaleur

Ciel obscur, salon gris et lampe allumée. Plaid lourd sur les épaules et tasse de thé brulant avec deux carreaux de chocolat noir. Du fauteuil, la neige qui tombe du ciel semble grise. Mais j'entends les pétards de célébration du nouvel an chinois et au loin les cris du défilé de carnaval. Je vois les couleurs des chars et des sourires. Après ma sortie matinale et glaciale au marché, j'ai décidé de m'offrir une journée immobile. Je me sentais assez épanouie par mes jolis achats. J'ai entassé dans mon sac du fromage frais fermier,... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:08 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 novembre 2012

Cette cuisine là

"Faire la cuisine" n'est pas un acte unique. Pour un seul cuisinier, il y a toujours des cuisines. Par exemple, il y a les « dimanches matins » de cuisine solitaire. Aujourd'hui, ce fut un dimanche matin virtuel. Je me réveille alors que les autres occupants de la maison sont sur le départ. Je me prépare un thé que je sirote en trainant dans leurs pattes. Puis je petit-déjeune; longuement (à mon habitude) avec mon livre du moment (ce matin, le fantastique Middlemarch d'Eliot). Et après; je mets France Info ou France... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 octobre 2012

Territoires volcaniques et territoires de béton

-L'humeur tel le sismographe d'un territoire hésitant- Mais j'ai redécouvert, comme toujours à la fin des vacances, que j'aime la ville. La ville d'acier rouillé et de béton écaillé. Pas seulement celle des quartiers vitrines mais celle qui se panache de mots qui disent l'ennui, la rage et le tout-venant à coups de tags magistraux et atroces. J'aime la ville laide, celle que l'on habite en croyant ne pas l'aimer jusqu'au moment où on la défend bec et ongle contre celui de l'extérieur. La ville où l'on apostrophe, joyeusement ou... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 novembre 2011

La victoire et des cannelloni pour la fêter

J'ai été confrontée, au début de l'année, à une situation qui m'a laissé un mauvais sentiment dans la tête, de la même façon que l'on garde un mauvais goût dans la bouche. Il se trouve, comme vous le savez si vous me connaissez, que je me livre à ma petite échelle , à un boycott de face-de-bouc et autres réseaux sociaux. Tout simplement parce que si je sais parfaitement que le monde occidental dans lequel je vis est agencé de telle façon que je ne pourrais échapper à un éventuel observateur, j'ai décidé de ne pas leur faciliter la... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 novembre 2011

Etre détachée des autres et rattachée par le souvenir

Je sors toujours le dimanche matin, aller acheter mon pain à ma boulangerie préférée (alors même qu'une autre a ouvert à deux pas, je serais capable de traverser la ville pour le meilleur pain). Il s'agit généralement d'une promenade de mise en appétit, très calme et douce mais ce matin une étrange ambiance m'entourait, entre la paranoïa et la poésie. Je n'ai croisé personne tout le temps que je remontais vers la grande avenue et là, en arrivant en vue du coin que je devais tourner, ma vision a subie une sorte de brouillage. Je... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 11:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,