10 janvier 2016

Travailler

Les mots sont sur l'écran, les doigts, sur le clavier, les sourcils, froncés. La tâche est ardue. Elle nécessite toute l'attention. Toute la capacité du cerveau est concentrée en un unique point. Lui, qui d'habitude habite un univers, est concentré sur une tête d'épingle.La conscience n'a plus la place d'exister. Sensation étrange et jouissive. Dans cet abandon, la personnalité s'aliène. Le temps n'existe plus.Il passe, pourtant. Vite. Trop vite. Un repos serait nécessaire – ensuite, tout serait plus simple. Mais je me refuse à... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 décembre 2015

Entre deux eaux

Sommeil et veille ? Comme si la conscience ne connaissait que deux états – comme si seuls le jour et la nuit existaient. L'esprit connaît mille nuances d'aube et de crépuscule. Les images fantasmatiques qui sont projetées sur les paupières, une fraction de seconde avant l'endormissement. Celles qui se transforment en rêves – ou cauchemars. Le bruit blanc, vide paisible, qui accueille le matin. Celui qui est vite comblé par la mémoire des dates, des noms et des plannings.Lorsque la fatigue s'étend, ces instants s'étirent. Jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 novembre 2015

Ballet

Ces doigts sont des danseurs. Ils connaissent leur chorégraphie sur le bout des ongles. Ils ont appris leurs premiers pas dans la bibliothèque d'une école primaire. Ils étaient alors deux, index ânonnant avec peine, lettre à lettre. Au fil des années, la troupe s'est constituée. Elle a appris l'endurance sur les bancs de la fac. Elle a appris la discipline dans une école de journalisme. Elle a appris l'efficacité dans le monde du travail. Elle apprend, chaque jour, la grâce à l'élégance. Depuis des années, encre et papier sont... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 septembre 2015

Paris après la pluie

L'air est transparent. La pluie l'a lessivé. Il est comme une vitre tout juste nettoyée. La ville, d'un coup est pleine de détails. Je suis de ceux qui marchent le regard rivé au sol, et à leurs pensées. D'un coup, mon nez se lève. Là où je ne connais que les trottoirs, je découvre deux balcons ornés de papillons gigantesques et bacs à fleurs vert fluo. Dans une rue étrange, les enseignes sont si nombreuses qu'aucune n'est visible. Les escaliers de secours, encore humides, étincellent. Dans les arbres couleur vert de forêt, quelques... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 février 2015

Ignorance

Étalée de tout mon long sur le trottoir. L'étonnement prévaut; Puis la lourdeur du choc sur la hanche et le genou. La pluie mêlée de suie et de pollution entre par les manches de l'imper. Le pull rouge vire au gris sale. Plus tard viendra la douleur aigüe et lancinante de la plaie. Le pantalon gris vire un peu au rose. Je serrerais les dents à chaque pas. Je retiendrais un cri à chaque marche. Une chose fait beaucoup plus mal. À neuf heures du matin, les Parisiens vont travailler. Aucun ne s'arrête. Aucune voix ne s'inquiète. J'ai... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 décembre 2014

Regards d'enfants

N°1 – au travers de Noël. Tout à l'anticipation des cadeaux, il porte les yeux sur les choses et ne voit rien. Il ne pense pas à lui, juste au moment. Pas à sa joie, juste à la joie, immense, qui envahit le présent. J'en ai souri : un sourire d'adulte, amusé et un peu supérieur. N°2 – au travers de la musique. Dans le métro, ce grand garçon a les yeux ouverts sans que rien n'y entre. Ses pupilles sont comme retournées sur les batteries qui résonnent aux tréfonds de ses poumons. J'en ai souri : un sourire de plaisir en voyant un... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 novembre 2014

Privilèges

Je suis née Française. Française : le mot a été écrit. Sans que personne ne demande – ou ne combatte. Je suis Française. Le fait est sûr. Si naturel, si normal, qu'il perd tout sens. Il n'a aucune existence consciente. Peu de Français se définissent comme tels, d'emblée. Ils déclineront nom et âge, profession et passion, peut-être la ville où ils habitent, ou l'endroit où ils rêvent d'habiter.En bonne bobo, je ris même du concept des nationalités. Je n'ai ni peur, ni doute, ni question. Et des centaines de personnes craignent,... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 août 2014

Les revenants

D'autres humains existent. J'avais oublié.Deux mois loin d'eux. Deux mois à ne parler qu'à mes plus proches. Deux mois à ne voir le grand méchant monde que de loin. Je l'ai vu mourir à la télé, entendu vociférer à la radio, lu ses pleurs dans le journal.Ceux qui vivent ainsi en viennent à croire que tout, autour, est mauvais.Les gens font la guerre, tombent malades, se haïssent, s'appauvrissent. Et puis ils sont là, aussi. Dans le métro, ils savourent le début de soirée en fermant les yeux à demi. Devant le centre commercial, ils... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 avril 2014

La non-lettre

Le jour de mes onze ans, la boîte aux lettres était vide. J'attendais une missive de Poudlard. Je savais qu'elle ne serait pas là. Mais j'avais rêvassé, rêvé et finalement espéré. J'avais échafaudé une théorie. J. K. Rowling appartient au ministère de la Magie. Ses livres permettent aux sorciers nés-moldus de se familiariser aux codes de l'autre monde. Mais la lettre n'était pas là. Cela pour dire quel était mon monde. Un livre attendait, tous les matins, au pied du lit. Il accompagnait le déjeuner, le brossage de dents et le laçage... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mars 2014

Choisissons de garder

La première huître. J'aime les rognons et le foie, les tripes (bien cuites) et les choux de Bruxelles (depuis peu). Cette semaine, yeux fermés, j'ai passé le cap de l'huître. Un animal visqueux et grisâtre. Une mâche forcément gluante. Un goût iodé. Comment ce coquillage peut-il être aphrodisiaque? Sa texture. Je ne me souviens même plus … L'ai-je laissé glisser dans ma gorge ou l'ai-je écrasé entre mes mâchoires ? Je l'ai aimé. L'huître est tout ce que je pressentais. Elle est aussi sensuelle, et même carrément sexuelle. Le soleil.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,