15 mai 2014

Les utopies du réel

Je possède l'Irlande. Des prairies vertes, pleines de moutons, surmontées d'un ciel plein de moutons. Ils viennent des publicités de l'Office de tourisme.Des musiques aux airs bretonnisants (eux disent que ce coin de la France a une allure irlandaise). Ils sortent de quelques CDs de musique celtique.Des manoirs et des fantômes, avec un châtelain aussi mystérieux que séduisant. Ils sont nés dans les livre de ma bibliothèque d'enfant. Nous avons l'étrange habitude de nous crée des sanctuaires imaginaires-réels. Nous situons nos... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 mars 2014

Choisissons de garder

La première huître. J'aime les rognons et le foie, les tripes (bien cuites) et les choux de Bruxelles (depuis peu). Cette semaine, yeux fermés, j'ai passé le cap de l'huître. Un animal visqueux et grisâtre. Une mâche forcément gluante. Un goût iodé. Comment ce coquillage peut-il être aphrodisiaque? Sa texture. Je ne me souviens même plus … L'ai-je laissé glisser dans ma gorge ou l'ai-je écrasé entre mes mâchoires ? Je l'ai aimé. L'huître est tout ce que je pressentais. Elle est aussi sensuelle, et même carrément sexuelle. Le soleil.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 février 2014

Impossible laideur

Il était beau. Le visage mat du jeune homme avait une finesse toute féminine. Ses longues mains voletaient dans les airs. Il avait un sourire gentiment moqueur et des yeux bleu clairs qui ne disaient que la douceur. Je ne pouvais détacher mon regard de lui. J'espérais avoir un sourire. Il s'est mis à parler à son ami. Et toute la laideur du monde était dans sa bouche. S'en écoulait un flot nauséabond qui décrivait un monde sans aucun respect des autres – des femmes; surtout.J'ai pensé « quel dommage » et m'en suis un peu... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 janvier 2014

Apprendre (à faire un bol d'udon)

D'abord.L'enfant-qui-ne-l'est-plus part. Il s'installe seul. Il ne prend pas ses marques, il les fabrique, ce qui est plus grisant. Sortir de son appartement et se balader dans son nouveau quartier afin de trouver sa nouvelle boulangerie. Il apprend la solitude et il aime. Il savoure le pouvoir de faire ce qu'il veut, quand il veut. La douche à quatre heures du matin ou le gâteau au chocolat à minuit. Finalement il commet peu d'excès. Il jouit de la possibilité de pouvoir le faire.Puis.Il revient. Juste une semaine, ou quelques jours.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 octobre 2013

Un grillon qui cuisine afghan

Je me sens un peu grillon en ce moment. Non, pas l'insecte qui chante tout l'été. Cet animal qui s'époumone dans un chant. Dans l'air chaud mais léger des nuits de juillet. Lorsque le ciel semble infiniment haut et le monde grand, et vide. La solitude est alors absolue.Si je l'ai été dans une vie antérieure, je sais de quoi je suis morte. D'épuisement. J'ai frotté mes élytres encore et encore, de peur de m'arrêter au mauvais moment, juste avant d'atteindre mon but. Combien de grillons chantent à plusieurs et combien n'ont jamais de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 août 2013

Bonheur suffisant?

Rédiger son quatrième article sur le même sujet. Ne pas s’ennuyer malgré tout. Perdre ( ?) une heure à discuter d’un point de grammaire ou d’orthographe. Apprendre à filer une métaphore sur 2 000 signes. S’amuser au rythme des doigts sur le clavier. Lancer une question bizarre et s’entendre répondre « Ah, toi aussi tu as écouté France Inter ce matin ? ». Se faire expliquer les regards amusés d’une discussion ayant dérivé sur untel ou machine. Discuter de façon passionnée des derniers documentaires d’Arte. ... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 novembre 2012

En cours d'apprentissage d'une ville

Je ne sais toujours pas dans quelle ville j'habite. Paris commence à m'entrer dans les jambes et je ne perds plus l'équilibre dans le métro. J'en ai appris le rythme. Pourtant j'ouvre encore des yeux ébahis devant certaines façades et je redécouvre avec surprise les passages aériens du métro. (J'espère ne pas m'en lasser. Je souris toujours quand la lumière vient frapper une page de La Chartreuse de Parme à la sortie du tunnel). Quand j'entends parler d'une exposition à Paris, je suis contente de pouvoir y aller. Mais je pense de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mai 2012

Le ciel bleu d'une île perdue

Je crois n'avoir pas été touchée par le soleil depuis plus de trois jours. Ça me manque. Tout mon corps, de tous mes souvenirs, appelle la luminosité des jours d'été et la brûlure du soleil sur ma peau. Ce ciel gris me fait le même effet que les étendues blanches de Giono dans Un Roi sans divertissement (même si les orages viennent en troubler la dangereuse monotonie -les pluies, trop fréquentes, n'ont plus cet effet-). Je suis allée au cinéma, pour passer le temps (et ce temps) et voir un bout de ciel bleu. J'y ai vécu beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2012

Réapprendre

C'est idiot, mais j'ai un peu peur, maintenant. J'ai peur de ne plus savoir comment on fait pour vivre, pour dépenser toutes les heures qu'il y a dans une journée, quand il n'y a pas plusieurs dizaines de pages à apprendre. Surtout, j'ai peur de ne plus savoir comment on fait pour ne rien faire. Je me souviens que quand j'étais petite, je pouvais passer des heures à lire, tout et n'importe quoi. Hélas, je crois qu'aujourd'hui -mis à part certaines merveilles littéraires comme les œuvres de J. Abeille récemment découvertes- je n'en... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 décembre 2011

Infidélité en mots majeurs et raviolis apaisants

Le problème, quand on passe longtemps sans écrire, c'est que l'histoire, pour une fois clairement doté d'un début, d'un milieu et d'une fin, va se complexifiant à chaque jour qui passe, jusqu'à ce qu'on se rende compte que les mille et un détail ajoutés (et infiniment précieux) rendent impossibles le déroulement des évènements tel qu'il était prévu. Alors on se retrouve tout à la fois infiniment riche et totalement démuni. Mais il est étrange comme certaines œuvres me donnent envie d'écrire. Évidemment, il n'arrive pas que ce que je... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 11:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,