06 juin 2016

Quelle pluie pour quelle vie ?

La pluie, dans la Cité, fait reluire les trottoirs. L'eau dévale le long de rues, jaillit sous les pneus. Une odeur de terre mouillée se répand des rares parcs et de quelques bacs à fleurs. Les parapluies se heurtent et leurs propriétaires se défient ou s'insultent du regard.La pluie, dans le village, fait pousser l'herbe. Mais feu le gazon n'en contient plus un brin. Il est de pissenlits, marguerites, molènes, fragiles graminées... Le sol est aussi moelleux que dans les forêts où le pied s'enfonce dans plusieurs centimètres de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2015

Paris après la pluie

L'air est transparent. La pluie l'a lessivé. Il est comme une vitre tout juste nettoyée. La ville, d'un coup est pleine de détails. Je suis de ceux qui marchent le regard rivé au sol, et à leurs pensées. D'un coup, mon nez se lève. Là où je ne connais que les trottoirs, je découvre deux balcons ornés de papillons gigantesques et bacs à fleurs vert fluo. Dans une rue étrange, les enseignes sont si nombreuses qu'aucune n'est visible. Les escaliers de secours, encore humides, étincellent. Dans les arbres couleur vert de forêt, quelques... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 août 2014

Les revenants

D'autres humains existent. J'avais oublié.Deux mois loin d'eux. Deux mois à ne parler qu'à mes plus proches. Deux mois à ne voir le grand méchant monde que de loin. Je l'ai vu mourir à la télé, entendu vociférer à la radio, lu ses pleurs dans le journal.Ceux qui vivent ainsi en viennent à croire que tout, autour, est mauvais.Les gens font la guerre, tombent malades, se haïssent, s'appauvrissent. Et puis ils sont là, aussi. Dans le métro, ils savourent le début de soirée en fermant les yeux à demi. Devant le centre commercial, ils... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juin 2013

Etrangère

Lundi, neuf heures du matin, les rues étaient vides. Singulière expérience après 6 mois de vie parisienne. Dans mon lit; je n'entends que le silence. Il surprend tant qu'il devient une présence. Un silence qui se fait lourd, entoure, oppresse et réconforte tour à tour. J'ai mal dormi. Puis j'ai été surprise de trouver des marches sur mon chemin. Des escaliers; dans un logement. Quelle étrange idée. Dans la cuisine, ma tasse n'était pas à portée de main et j'ai du chercher un moment mes sachets de thé. J'ai mis mes écouteurs; Nuits... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 juin 2012

Des recettes pour se conforter et se réconforter

Les meringues (une de mes bêtes noires culinaires; d'ailleurs) Dans le four, les meringues restaient exceptionnellement blanches. Si Mrs Hastings n'avait pas tant tenu à sa, très anglaise, retenue, elle en aurait trépigné d'impatience. Mr Hastings pressa le pas. L'œuvre était presque achevé: il ne lui restait plus qu'à porter le composé à une température supérieure à celle du corps humain; à le laisser refroidir et à l'avaler. Elle se sentait revigoré et pleine de confiance en soi. Elle qui hier encore avait regardé son époux... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mai 2012

La première nourriture d'Eté

Samedi, le marché était différent. C'était un marché d'Été. Le ciel était intensément lumineux, même s'il était couvert, et l'air se faisait un peu lourd, juste assez pour être présent sans être désagréable. Quand il est ainsi, j'ai alors l'impression que le monde existe réellement et que j'en fais partie. Mais il y avait autre chose. Au début, tout était normal, et je remontais les allées à mon habitude -peut-être plus lentement encore parce que je leur faisais mes adieux-. En passant devant les étals de poulet frit, j'ai fait un... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mai 2012

Réapprendre

C'est idiot, mais j'ai un peu peur, maintenant. J'ai peur de ne plus savoir comment on fait pour vivre, pour dépenser toutes les heures qu'il y a dans une journée, quand il n'y a pas plusieurs dizaines de pages à apprendre. Surtout, j'ai peur de ne plus savoir comment on fait pour ne rien faire. Je me souviens que quand j'étais petite, je pouvais passer des heures à lire, tout et n'importe quoi. Hélas, je crois qu'aujourd'hui -mis à part certaines merveilles littéraires comme les œuvres de J. Abeille récemment découvertes- je n'en... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 octobre 2011

Les voleurs de peintures et l'aubergine masquée...

J'avais un cours sur l'art, tout à l'heure. Et alors que l'on discutait du marché de l'art en général, des collectionneurs en particulier, la conversation a un peu changée de sujet. Nous nous sommes mis à nous interroger sur les modalités de possession d'une œuvre d'art et les possibilités de cambriolage. Et puis, comme je suis un peu fatiguée à cause de certains virus actuellement courants, mes pensées se sont mises à dévier, un peu toute seule, de saut en saut, suivant cette progression à la fois anarchique et d'une logique... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 août 2011

Ce qui est étranger et une aubergine Imam Bayildi

J'ai reçu aujourd'hui un mail d'une amie envoyée d'Australie. Passons sur les considérations évidentes du pincement de jalousie alors ressenti... Ce qui m'a réellement surpris fut que j'avais plus de mal à appréhender la différence entre sa nouvelle faculté et la mienne qu'entre nos deux pays. Je suis capable de comprendre, en prenant par un plaisant jeu mental une nouvelle tournure d'esprit sans porter de jugement sur de multiples faits... J'observe et appréhende les mondes où les éléments du paysage sont de lointains parents, où... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mai 2011

L'été officiel et du Baba ghanouj

 Comme j'ai officiellement fini mes partiels et que (à un petit détail près) je suis en vacances, j'ai déclaré que l'été avait commencé. Car officiellement, précédemment, c'était le printemps. Tout ça parce que je suis psycho-bloquée à l'idée de travailler en été. Non pas de travailler genre boulot-d'été (au contraire, avec un peu de chance je pourrais faire trois mois!) mais travail scolaire. Le soleil me paralyse le cerveau scolaire et active mes gênes lézards. Donc attention mais le lezriane est de retour avec son angoisse... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,