08 mai 2014

De Picsou magazine au livre Kei

Je lisais Picsou Magazine tous les mois. La scène débutait un mercredi, peu après le déjeuner. Quelques soupirs, un regard amorphe et parfois un ou deux légers geignements. Puis l'une de nous prononçait la phrase : « Je m'ennuie ». Ma grand-mère n'était pas dupe. Et nous étions mauvaises actrices. Mais elle proposait toujours : « Vous voulez aller chez B. ? » Et les poches lestées de menue monnaie, nous allions chercher notre pitance de BD chez la marchande de journaux. L'ennui de l'enfance était si plaisant. Il... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 avril 2014

Flamme

Un cierge brûle pour moi dans une église toscane. Cette idée est agréable. Je ne suis pas croyante. J'ai cessé de supposer qu'un Dieu pouvait exister à l'âge de dix ans.Jusque là j'appréciais les jolies histoires de la Bible. « Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? » (Lewis Caroll) L'idée de Dieu me plaisait. Je l'ai adopté un court moment. Et je crois encore. Dans les nains qui creusent inlassablement la terre et y réveillent des créatures d'ombres et de feu.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2014

Argent & Cookies

Ces gens sont riches. Ils le montrent ostensiblement – sans ostentation, cela serait vulgaire. Ils n'arborent pas les symboles de grandes marques. Ils ne roulent pas en décapotable.Leurs habits ne sont jamais froissés. Ils ne sont pas décoiffés. Ils ont tous de larges lunettes de soleil, qu'ils sortent dès les premiers rayons. Les verres sont aussi sombres que les vitres de leur voiture.Ils marchent dans les rues en propriétaire. Ils se sentent légitimes. Leurs pas ne traduisent aucune hésitation. Ils ont l'argent. Leurs dimanches... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2014

La non-lettre

Le jour de mes onze ans, la boîte aux lettres était vide. J'attendais une missive de Poudlard. Je savais qu'elle ne serait pas là. Mais j'avais rêvassé, rêvé et finalement espéré. J'avais échafaudé une théorie. J. K. Rowling appartient au ministère de la Magie. Ses livres permettent aux sorciers nés-moldus de se familiariser aux codes de l'autre monde. Mais la lettre n'était pas là. Cela pour dire quel était mon monde. Un livre attendait, tous les matins, au pied du lit. Il accompagnait le déjeuner, le brossage de dents et le laçage... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 2014

L'air d'ici

Ce matin, l'air avait un parfum étrange. Il n'avais pas ses habituels accents de gaz. À la place, j'inspirais des odeurs de terre, de fermentation et de fleurs. Les rues étaient calmes. Ici, je peux prendre le vélo. A Paris, cela me fait peur. J'ai fermé les yeux entre le plaisir du vent dans les oreilles et du soleil sur ma peau. Le silence habite mes journées. Moi qui adore cuisiner accompagnée de voix radiophoniques, j'ai savouré l'absence de mots. Les voitures ne passe pas. Et la télé n'est pas allumée. Pendant une semaine, je... [Lire la suite]
20 mars 2014

Choisissons de garder

La première huître. J'aime les rognons et le foie, les tripes (bien cuites) et les choux de Bruxelles (depuis peu). Cette semaine, yeux fermés, j'ai passé le cap de l'huître. Un animal visqueux et grisâtre. Une mâche forcément gluante. Un goût iodé. Comment ce coquillage peut-il être aphrodisiaque? Sa texture. Je ne me souviens même plus … L'ai-je laissé glisser dans ma gorge ou l'ai-je écrasé entre mes mâchoires ? Je l'ai aimé. L'huître est tout ce que je pressentais. Elle est aussi sensuelle, et même carrément sexuelle. Le soleil.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

10 mars 2014

Diamants (moments de - )

Je viens d'une famille plus prompte à dépenser de l'argent en livres – de SF et d'occasion – qu'en diamants. Je me souviens seulement d'une bague de fiançailles ornée d'un solitaire, et d'une volaille de Noël aux brisures de truffe. Souvenirs peu marquants, d'ailleurs. Le diamant blanc n'est pas entré dans ma vie mais le noir s'y immisce. Il fait partie de mes « nourritures d'adultes ». Nourritures de solitaire voir de solitude, qui ont des accents tristes et nobles, désespérants et enivrants. Je l'ai goûté dans des salons... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2014

Je ne dis plus bonjour

Les enfants disaient bonjour à tous les passants. J'étais à l'école primaire. Je n'avais pas peur des inconnus. Ils étaient quand même d'ici. Ils n'étaient pas effrayants. Dans les grandes villes, les passants sont trop nombreux. Et ils ne sont personne. Pas rien – ils existent – juste personne. Rarement, un passager lèvera les yeux sur un chanteur de métro. Un lycéen tournera la tête, croyant reconnaître un ami. Une petite fille sourira à un homme grisonnant. Il en sera heureux pour la journée, parce que la chose est rare. Les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2014

Contre l'ennui, le musée

Dans le métro, lire le journal est un plaisir. Pages dressées en paravent, je suis aussi isolée que prise dans la foule. Lorsque soudainement le wagon sort de terre, la vague de lumière engloutit les dernières pensées moroses. Dans le musée, la démarche des visiteurs change. Je ne me déplace pas, je déambule. Un pas lent, presque nonchalant, qui roule, se déroule, le long des vitrines. Le regard glisse des objets aux panonceaux et vice versa. Puis il s'arrête, capté, captivé.Sur le tableau, la montagne est recouverte de pins... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 février 2014

Impossible laideur

Il était beau. Le visage mat du jeune homme avait une finesse toute féminine. Ses longues mains voletaient dans les airs. Il avait un sourire gentiment moqueur et des yeux bleu clairs qui ne disaient que la douceur. Je ne pouvais détacher mon regard de lui. J'espérais avoir un sourire. Il s'est mis à parler à son ami. Et toute la laideur du monde était dans sa bouche. S'en écoulait un flot nauséabond qui décrivait un monde sans aucun respect des autres – des femmes; surtout.J'ai pensé « quel dommage » et m'en suis un peu... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,