17 juin 2012

Le début de l'été

Je suis tombé en arrêt devant le joli mouvement des framboises qui -d'une ou deux trop nombreuses- s'échappaient de mes mains quand je les rinçais. J'aime fermer les yeux et sentir le soleil me réchauffer doucement, jusqu'à ce que cette sensation devienne une brûlure. Surtout, j'aime la pierre chaude sous ma main, qui le soir, réchauffe le corps allongé sur elle et rafraichit par le vent. Il y a aussi les groseilles, trois groseilliers qui mûrissent successivement, qui me font penser au lycée et à certaine après-midi à s'en... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2012

La musique du sucre

La charlotte aux fraises... Il avait toujours prôné -et, contrairement à beaucoup, en croyant fermement ce qu'il disait- que la musique pouvait tout exprimer. Toutes les choses que les mots ne savent pas décrire; toutes les nuances que la langue échoue à rendre et tous les sentiments innombrables qui naissent, croissent et se croisent avant de disparaître sans bruit dans la conscience humaine. On pouvait tout dire; même si certaines choses seraient longues à écrire. Ainsi, il travailla sans relâche à traduire par la musique... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2012

Les nourritures imaginées

Un peu en retard... La forêt était noire et épaisse. Il s'agissait d'une forêt de conte de fée; une de ces merveilles qui – pense-t-on-, ne peut exister que par les mots et dans les esprits. Ces choses là sont liées à du rêve; on les a croisés dans de nombreux livres sans jamais réussir à imaginer ce qu'elles était réellement. Jusqu'au jour où en en rencontre une, en vrai. Évidemment, on peut être déçu, mais plus généralement, et quoi qu'il arrive, on est ému. Dans cette forêt, je me suis enfoncée en fermant les yeux. J'en... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2012

Sous pression et En écoutant ses envies...

Opus hebdomadaire: les têtes de nègres Je n'aime pas les têtes de nègres. Ne voyez aucun propos sujet à caution dans cette affirmation -sauf si vous faites partie d'un lobby du sucre ou d'un mouvement de lutte pour la défense des bombes à diabète- je parle de la confiserie. Il s'agit en partie d'un désaccord de mes papilles qui saisissent mal l'intérêt de la guimauve, particulièrement reposant sur un biscuit mollasson et recouvert de chocolat qui ne mérite que rarement cette dénomination. Mais surtout, je n'aime pas l'idée... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2012

Y a danger

Je m'interromps dans une retranscription d'entretien. Si j'en crois mon ordinateur, j'ai commencé il y a deux heures et demie. J'ai retranscris quinze minutes. C'est un bon score. Il faut dire que G. parle bien. Pas trop vite, peu d'hésitations et, surtout, il est un extraordinaire conteur. J'aurais pu l'écouter me raconter sa vie tout l'après-midi. Il mime la scène dont il me parle, il imite les voix de ses interlocuteurs, il n'hésite pas, il dit, là, sur l'instant, la chose amusante ou étonnante qui revient. C'est la première... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mars 2012

Mouvements

Opus culinaro-verbeux du jour: la tarte au citron. Meringuée (cela va de soi, sinon il lui faut une couche de ganache au chocolat). Elle tata du doigt l'épaisse couche de meringue pour en apprécier la mollesse et la douceur. Satisfaite, elle en recueillit un peu sur la pulpe de son index et la lécha furtivement. Le deuxième aller-retour ramena un peu de l'appareil doucement acide qui trônait sous la meringue. Elle mordillait son index pour récupérer chaque atome de plaisir qui s'était logé en dessous.. La cuillère traversa les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2012

Les faces de la gourmandise

Le texte de la semaine est court. Mais j'avais peur de le rallonger inutilement (et puis 30 pages d'un texte ardu m'attendent) Elle est la reine du poisson pané et des épinards congelés. Il scrute avec précaution les informations nutritionnels sur chaque emballage. Elle n'a pas le temps de lire le journal alors elle allume la télé durant le diner du soir. Il a pris un abonnement à la salle de gym. Elle et lui regardent avec dédain celles et ceux qui passent leur dimanche à déguster une daube en famille. Elle préfère le... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2012

Comment on devient accro au flan parisien

Ce mois-ci je participe à nouveau à la Ronde Inter blog et j'ai donc choisi une recette du blog « Cooking by Ahes ». Comme d'habitude j'attends impatiemment de savoir ce qui a été choisi sur mon blog, ce que je découvrirais sur le blog « Qu'est ce qu'on clape ce soir? ». Donc, il m'a fallu encore une fois me livrer à un choix cornélien et mon envie s'est bizarrement fixée sur le flan parisien. Bizarrement parce que ce n'est pas à l'habitude ce que je choisis dans une boulangerie et que j'ai même peu d'amour pour... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
05 février 2012

De la manière de changer de regard

Il est tout de même étrange de pouvoir considérer une ville autre aussi rapidement et, somme toute, aussi facilement. Par le biais du transport ferroviaire ou aérien, d'Internet et d'un réseau d'amis et de relations, sur un coup de tête ou pour une raison d'une extrême gravité, on peut choisir de parcourir plusieurs centaines de kilomètres en quelques heures, et de débarquer dans un endroit qui nous est foncièrement étranger. Et pourtant. Paris, c'est tout à côté. C'est chez moi. Parce que c'est notre pays, toujours, et notre... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2012

De retour, avec des wagashi

Il y a eu un départ assez rock'n roll qui a failli nous faire rester sur les quais: chacune en ayant choisi un dans une gare différente. Il y a eu une bibliothèque qui a la taille d'une ville et qui sent bon la résine et la pinède. Et puis aussi une famille qui nous a accueilli tout en sourires, comme si chacun était prêt à tout voir et tout faire, tant que les autres restent dans la même maison. Maison d'un siècle et plus, d'ailleurs, qui accueille parfaitement des gens qui aiment les belles (et bonnes choses) et de petits hommes... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,