31 décembre 2012

S'anesthésier en cuisine

Je me lance dans des réflexions dont je n'aime pas les conclusions. Selon l'endroit où je vis; les chemins de pensée que j'emprunte ne sont pas les mêmes. La différence s'accentue avec la comparaison à ma vie parisienne. Précédemment, j'avais pensé que ces tendances de pensées étaient dues aux souvenirs. Nous nous remémorons instinctivement les expériences liées à un lieu et l' « ambiance » de ces souvenirs imprègne le présent. Cette explication ne peut être suffisante. Ici comme dans le Sud j'ai le temps de réfléchir. ... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 décembre 2012

(J'espère que vous aimez le blanc)

Lutter contre la « déprime hivernale »: Faire ce que l'on dit que l'on fera bientôt... depuis deux ans (« oui; mon nouveau blog sera plus beau mais là j'ai plutôt envie d'y écrire...) Se rendre au marché pour acheter un demi-potimarron bien dodu; quelques radis psychédéliques et des navets boules d'or. Ajouter du civet de biche pour mijoter un bourguignon hétérodoxe. Petit-déjeuner en rentrant avec du pain grillé, la confiture de la Grand-mère et les mots de Georges Eliot. Pouvoir discuter de... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2012

"Rechargez d'urgence la batterie afin de ne pas perdre le travail effectué"

L'année dernière, je me suis souvent sentie équilibriste. Chaque jour il fallait mettre au point un lent travail pour réussir à tout achever dans le temps qui m'était imparti. L'université -surtout en double cursus- plonge dans cet état d'esprit. On sait que l'on va y arriver, mais il faut tenir son programme. Se retrouver dans une « école » change la donne. Aucun grand projet à mener à son rythme. Plus de date-buttoir lointaine. Je me retrouve avec des devoirs hebdomadaires, plus ou moins prévisibles. J'ai cru que ce... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 22:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2012

Raisonneuse?

Je suppose ne pas être la seule à dresser des bilans de mes journées. Il s'agit d'un processus continu et bien involontaire (je préfèrerais pouvoir profiter de chaque instant sans le jauger d'un œil critique et presque calculateur). Chaque événement, parole, pensée ou même image captée du coin de l'œil, participe à la mise à jour de mon « sentiment de la journée ». Le plus étrange -à mon sens- dans cette dynamique, réside dans la hiérarchie qui la préside. Je suis incapable de savoir ce qui va peser sur le choix... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2012

Une façon de marcher

Raconter son trajet en allant à l'école.. Les profs sont drôles; avec leurs sujets. A quoi croyez vous que je pense le matin; moi? (Surtout quand je n'ai pas petit-déjeuné).   « Les sens sont exacerbés. La ballade se savoure en sachant que dans le sac il y a riz et légumes sautés; thé et part de tarte. Le café du matin se respire à la sortie de l'immeuble; lorsque la bouffée de chaleur s'échappe de l'échoppe où les clients matinaux s'engouffrent. En remontant la rue il est possible de prendre plusieurs repas en ne se... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 19:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 septembre 2012

-Ne sais pas ce qui se prépare-

Je me fais un peu rare par ici. Et en tapant ces mots, je me demande bien pourquoi je fais ce semblant d'excuses; au vu du peu (ce peu s'approchant en réalité du néant) de ceux qui me lisent et s'inquiètent de ce silence (dont je ne sais pas moi-même s'il faut s'en inquiéter). En fait, c'est assez désagréable de voir qu'une chose que l'on a investi de beaucoup de sens et d'importance ne semble pas compter. Compter pour le monde; pour les autres, au moins pour quelques autres dont on espérait s'approcher, qu'on espérait toucher. ... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 août 2012

Célébration secrète

Dérive littéraro-culinaire de la semaine: la corne de gazelle (je me suis dit que le thème était pas mal pour renouer avec le conte). Durant ma toute petite enfance, j'ai appelé ces gâteaux « petites lunes ». Car c'est ainsi que mon père et mes frères les appelaient. Ma mère ne m'a confié leur vrai nom que dans le secret de ce lieu de femmes qu'est la cuisine. C'est l'histoire de la grand-mère de ma grand-mère que j'ai alors appris. Il y a bien longtemps, c'est ainsi qu'elle commença, il y a bien longtemps, un homme... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juillet 2012

L'apaisement par ce qui est doux

L'enfant ne dormait pas. Depuis des semaines et alors qu'il recherchait le sommeil chaque nuit -et maintenant chaque jour- durant de longues heures; celui-ci lui était rarement accordé. Voyant leur enfant dépérir; les parents firent appel à des médecins, qui posèrent divers diagnostics et proposèrent maintes thérapies, des magiciens qui multiplièrent les mots et les passes secrètes; des astrologues, des ensorceleurs, des rebouteux et même un ou deux vieillards et vieillardes dont on chuchotait qu'ils s'y connaissaient en diableries.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:07 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2012

Ce qui brûle et ce qui est doux

(Le jour où quelqu'un regardera au fond de mon esprit; je crois qu'il ne verra pas que des lapins roses et des champs de fleurs...) Cette semaine: le beignet (celui que vous aimez, celui qui se fait depuis quelques générations dans les cuisines de votre famille). Elle riait. Le rire était éclatant; un rire de contentement; exprimant une joie pleine et entière qui n'appartenait qu'à elle. Et ce rire le crucifiait; parce que c'était l'autre qui le provoquait. L'huile était à bonne température et il entendit sa mère passer... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 21:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juin 2012

Chronique d'un départ programmé et de départs non-programmés

Plus qu'une nuit et cet appartement n'est plus le mien. C'est un peu faux parce que je l'ai déjà quitté. Sans la colloc'; sans les meubles de la colloc' et ses nourritures; sans son savon dans la salle de bain et sa déco dans le salon; ce n'est plus l'appartement dans lequel j'ai vécu durant deux ans. Dépeuplé, il paraît plus petit. Les murs semblent s'être rapprochés et un écho est apparu; un écho qui résonne de tout ce vide. Il n'y a plus mes rideaux à fleurs d'enfants, ni mes boîtes de thé dans l'armoire et la confiture qui... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,