30 mai 2016

Sauvées

Deux bouées s'accrochent l'une à l'autre. Elles font barrage. Elles aplanissent la houle. La tempête les noiera peut-être. Pas grave. Parce que à deux c'est mieux.Elles ballottent sous les vagues de mots. Dans la nuit, les racontars ont croisé Baudelaire. Les poèmes s'entrecoupent de récits de petites joies. Le fils et le père mangeant leur glace fast-food. Le chat venu dire bonjour. L'orgue s'échappant des vitraux. Les rimes improvisées. Elles font taire la grande douleur. Le j'en-peu-plus qui n'avait pas de réponse.Être deux c'est... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2016

L'heure des parents

D'un côte de la ligne, la soirée commence ou est bien entamée. De l'autre, elle est encore en projet(s). Ils sont étudiants, jeunes ou moins jeunes travailleurs, et appellent leurs créateurs chaque semaine. Je les entends. Les fenêtre de leurs appartements, ouvertes sur la tiédeur du soir, donnent sur la cour. Celle-ci résonne de voix affectueuses, parfois réprobatrices ou agacées : « Mais-euh maman ! » (ou sa déclinaison paternelle). Je ris lorsqu'ils se creusent la tête : que faut-il raconter, cacher ou... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 avril 2016

À la bibliothèque

Des mines grattent le papier. Les sourcils sont froncés. Les yeux naviguent sur un énoncé. Il est de moins en moins compréhensible au fil des minutes. Le stylo tourne entre les doigts en attendant que la révélation survienne. La main s'égare parfois dans les alentours d'un smartphone. Les cahiers sont ouverts sur des livres de cours, eux-mêmes empilés sur plusieurs annales. Ils souffrent, ces étudiants. Ils sont plongés dans l'action – mais aussi dans l'attente. Mais qu'ils sont chanceux. Ils n'ont rien à choisir. Réussir ou échouer.... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 16:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2016

Le regard façon scalpel

Est-ce la lumière du soir ? Est-ce l'état de mon esprit ? Les sculptures de l'église Saint-Laurent se détachent avec force sur le bleu-blanc du ciel. Les peaux les plus lisses sont constellées de crevasses. Rides, rires, lippes boudeuses, entrelacs des oreilles et boutons d'acné : chaque caractéristique saute aux yeux. Les teintes de cheveux, leur épaisseur, leur brillance, jusqu'à la rugosité de leurs écailles... Tant de détails, dans chaque corps humain. Leur variété – plus qu'infinie car d'un infini qui augmente à... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2016

Rendez-nous les défauts !

La chasse est ouverte. Celle au défaut. Petit ou gros. Cet objet a une tache. Celui-ci a une bosse. Poubelle. Le fromage porte des bactéries, la fleur est allergène, le beurre donne du cholestérol. Sans oublier cette fille, connue sur Meetic, qui boite. Ou ce garçon, qui louche. Désormais, les choix se font par l'exclusion. Une minuscule tare suffit, pour que l'excellence devienne du second choix. À ce jeu-là, tout le monde perd. Les choses ne sont extraordinaires que dans leur globalité. Pas après avoir été disséquées, fragment par... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2016

Décalage

Lui, qui tient la portière ouverte, est emmitouflé dans sa doudoune façon bibendum. Elle, s'extirpe précautionneusement de la voiture, les poils de la fausse fourrure de sa capuche volant au vent. Le pot de fleurs, qu'elle porte aussi précautionneusement qu'un nouveau-né, est garni de volutes de papiers plastique et crépon. S'y trouvent associées d'immenses pétales et de plantureuses feuilles.La scène se décrypte aisément. Ces deux même-pas-trentenaires offrent, en tant que couple, un cadeau en ce jour de fête des grands-mères.La... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2016

Black is the new black

Elle était jaune. Une banane ne devrait jamais être jaune. À ce stade, elle n'est utile qu'à des professeurs gênés d'expliquer le grand mystère de la vie et aux blagueurs-pas-drôles. Une bouchée, deux peut-être, et son goût lasse. Sa texture gluante plaît, puis ennuie.Elle fut noire. Chaque jour, la somptueuse couleur gagnait du terrain. Je psalmodiais autour du fruit, afin qu'aucun des autres occupants du lieu n'ait la triste idée de la dévorer.Elle est cookies. À l'instant où ces mots apparaissent sur l'écran, ils répandent leur... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 février 2016

Survivre sa vie

Dormir est, finalement, plus important. D'abord est venue la fatigue. Une grande lassitude. Mais l'esprit vainc. Ce n'est pas facile. Il combat un peu, beaucoup, sans relâche même. Finalement, il garde le corps éveillé.Derrière, il trouve une nouvelle énergie. Ce n'est pas la vitalité. Cette chose est plus sautillante, presque fébrile. Mais elle est pleine d'inspirations.L'esprit se croît seul maître à bord. Il ignore que, plus loin, l'attend l'épuisement. Celui qui est néant. Un jour, le corps cesse d'écouter les arguments. Il cesse... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 janvier 2016

Métro

Une femme politique a osé dire qu'elle aimait le métro. Suite à quoi elle a été incroyablement moquée. Pourtant, peut-être disait-elle la vérité. Une rame de métro est un lieu parfait, pour observer les gens, et pour les aimer. Je me souviens de ces deux jeunes hommes, riant voici quelques heures. L'un avait un profil d'elfe – yeux et oreilles tirés vers le haut –, l'autre évoquait le troll – sourcil et menton vers l'avant. Aucun n'était très beau. Tous deux étaient superbes.Je me souviens de ce couple, s'enlaçant voici quelques... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 décembre 2015

Nuances

La langue française est riche. Elle contient beaucoup de mots, et aucun synonyme. Chaque terme diffère des autres, par une nuance parfois infime mais toujours importante.Mais la langue française n'est pas assez riche. Certains mots contiennent tant de significations que, si elles étaient des étoiles, l'univers imploserait sous leur poids. Solitude, par exemple. Une rue est vide. Aucun chat ne la traverse, aucun vrombissement de moteur ne résonne. Ce vide est une solitude. Elle n'est ni plaisante, ni désagréable. Elle ne fait... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 09:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,