12 janvier 2015

Hashtag

J'ai un arrière-plan mental depuis presque une semaine.Comme un ostinato d'idées qui devient audible entre chaque pensée consciente. J'ai vécu une telle chose à quelques reprises dans ma vie. Mais le motif de cette petite mélopée était alors personnel.Ces jours-ci, il est national, et même international. Il se résume en trois mots, qui ont fait le tour du monde. Cette sensation est effrayante. Parce que je crains toujours la manipulation. Ce rythme est-il sous-tendu par les battements de mon cœur, les pas de la foule ou le jingle du... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2012

Je n'ai pas osé...

Pas osé penser que tout cela c'était aussi des adieux. Pour être franche, je n'ose toujours pas: je me vautre avec tant de délices dans la paresse que je suis incapable d'imaginer que ce bonheur est corollaire au fait d'en avoir fini (sauf problème majeur) avec mes licences -ce qui est surmontable-, la fac -ce qui l'est encore plus- et tous les gens que j'y ai croisé -vous l'aurez deviné, c'est là que le bât blesse-. Une fois n'est pas coutume, pas de recette: juste un petit post pour dire que comme promis j'ai créé un album pour les... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 18:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 août 2011

Message télégraphique

Blog en pause. STOP. Vacances de la tenancière. STOP. Surtout, incapacité de mon actuelle connexion à ajouter des images. STOP. Je réessaye quotidiennement. STOP. En attendant, mangez bien! STOP.
Posté par Calimeriane à 20:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juin 2011

On reparle de plaisir de la bouche demain...

J'aime apprendre les villes. Je les apprends par les jambes, par le pas et la connaissance de ce qu'elles sont. Alors les premiers jours, elles me sont inconnues et étranges. Et puis alors que je me mets à les apprendre, que je connais la position de ses traits principaux et la façon d'aller les arpenter, la ville me pénètre. Mais certaines villes s'apprennent mieux que d'autres. Certaines restent obscures comme si elles étaient trop brouillonnes, trop simples et nettes. Il n'y a rien à en sortir, rien à en rêver. Certaines... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2011

La princesse chez les bureaucrates (ceci n'est pas un conte)

  Je lisais dans le tram, le Courrier International, de façon peu attentive car j'étais tout à ma joie d'avoir fini les partiels. Et surtout, j'observais une superbe jeune femme, mince mais sans être maigre, très grande, longiligne comme on imagine que serait une gazelle réincarnée en humaine. Elle avait un visage extrêmement fin et précis, des traits sans ambiguïtés et; abstraction faite de ses vêtements, elle était l'incarnation d'une princesse des mille et une nuit. Et puis, d'un coup, je ne l'ai plus vu. Je ne sais pas si... [Lire la suite]
Posté par Calimeriane à 14:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]