Elle était jaune. Une banane ne devrait jamais être jaune. À ce stade, elle n'est utile qu'à des professeurs gênés d'expliquer le grand mystère de la vie et aux blagueurs-pas-drôles.
Une bouchée, deux peut-être, et son goût lasse. Sa texture gluante plaît, puis ennuie.
Elle fut noire. Chaque jour, la somptueuse couleur gagnait du terrain. Je psalmodiais autour du fruit, afin qu'aucun des autres occupants du lieu n'ait la triste idée de la dévorer.
Elle est cookies. À l'instant où ces mots apparaissent sur l'écran, ils répandent leur odeur – fruit presque blet et chocolat blanc caramélisé – dans la cuisine.

muffin-nigella1

J'adore la banane, mais je n'aime guère la manger. Je ne l'achète jamais que pour la laisser vieillir – et n'ai jamais compris pourquoi les primeurs ne la vendait pas prête à être écrasée.
Cette recette date un peu (7 mars 2015, dixit M. Ordinateur), mais je n'ai jamais oublié le goût doux-amer de ces muffins (trouvés chez Loukoum°°°).

Les muffins chocolat-banane de Nigella Lawson

(10 à 12)

  • 3 bananes bien mûres

  • 125 ml d'huile

  • 2 œufs

  • 100 g de sucre blong

  • 225 g de farine

  • 3 càs de cacao amer

  • 1 càc de bicarbonate

  • 1 pincée de sel

  • (Fac : 50 g de pépites de chocolat noir, faites maison de préférence)

Modus operandi

  • Écraser les bananes.

  • Bien les mélanger à l'huile, aux œufs et au sucre.

  • À part, mélanger la farine, le cacao, le bicarbonate et le sel.

  • Ajouter les poudres à la préparation à base de banane. Mélanger et incorporer les pépites.

  • Cuire 15/20 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

muffin-nigella2