Ils jettent le prospectus au troisième pas. Le cinquième les aurait amené à une poubelle. Mais à ce moment, ils ont déjà déchiré le sachet. Ils engloutissent les dragées colorées. Le sol du métro est jonché de plastique et de papier aux couleurs de cette marque de friandises. Des pastilles colorées gisent, écrasées. Une puanteur – fruit chimique – s'en dégage.
Après cela, les odeurs de ma rue, de fruits exotiques – même trop mûrs – et de poulet rôti – même trop gras –, de bière et de clope, sont un bonheur.

Qui sont ces gens près à tout avaler ? Aucun des passants n'a regardé les bonbons qu'ils recevaient. Aucun n'a remercié les jeunes filles en K-Way fluo qui les leur tendaient.
Je hais Paris quand ses habitants semblent privés de leur cinq sens, mais aussi d'émotion, et de raison.

glace-figues1

Cette saison, avec les figues de ma grand-mère, je me suis essayée à la glace. Cela a été plutôt drôle, car la seule sorbetière à disposition était celle de mon aïeule.

DSCF8514

Je vous passe les aléas liés à l'évolution des moyens de congélation. J'ai opté pour la recette de Clotilde, qui mêle le yaourt à des figues fraîches, figues sèches et du limoncello. J'y ai apporté ma touche en troquant ce dernier contre de l'Amaretto. Le résultat était parfumé, doucement sucré et très moelleux.

Ma glace aux deux figues

(Pour 1 litre)

  • 100g de figues séchées (environ 4)

  • 900 g de figues violettes mûres (environ 18)

  • 1 citron bio

  • 140 g de sucre de canne (ou 110 g de sucre et 30 g de miel)

  • 150 g de yaourt à la grecque

  • 1 càs d'Amaretto

Modus operandi :

  • Ôter le bout, dur, des figues séchées. Puis les couvrir d'eau bouillante et les faire gonfler 15 min. Égoutter et couper en quartiers.

  • Couper le bout des figues fraîches. Les couper en quartiers et les mettre dans une casserole avec 125 ml d'eau (celle qui a servi au figues sèches, par exemple!) et le zeste râpé du citron.

  • Faire frémir à feu moyen, couvrir et cuire 6 min en remuant régulièrement.

  • Ajouter les quartiers de figues séchées, cuire à couvert 3 min.

  • Ajouter le sucre et cuire à découvert, en mélangeant, pour obtenir une texture type « confiture » (environ 15 min).

  • Faire complètement refroidir.

  • Mixer. Ajouter le yaourt et l'alcool, mélanger. Goûter et ajouter de l'Amaretto si besoin.

  • Mettre au frais puis verser dans la sorbetière et turbiner.

  • Enfin, mettre dans un bac à glace et couvrir de film plastique pour empêcher la formation de cristaux.

    Cette « glace » étant plutôt un sorbet, elle est assez dur au sortir du congélateur. Pensez à la mettre au frigo en avance !