Tout doucement, l'eau prend du goût. Les os ont été rôtis une belle demi-heure. Les carottes et oignons ont été coupés en tout petits morceaux – le doigt en a été victime, oups. Le four a transformé la cuisine, de ce jour d'été, en sauna.

Mais le résultat embaume. Ce fond de veau fera des sauces et des jus à se damner.
Les jours précédents, des pâtes – focaccia et shǎnxī báijímó – ont levé, grêlées de mille bulles. Dans le frigo trône un bocal d'aubergines mises à mariner l'an dernier. À la place qu'il a occupé durant douze mois, dans la cave, dorment maintenant des figues confites.
La cuisine de ce coin du monde est celle du temps long. Les ingrédients doivent reposer, et parfois même être oubliés. J'adore toutes ces recettes, imbibées d'une très lente magie. Peut-être parce qu'elles disent que demain est beau jour ?

cookies-david-leite

Ces cookies répondent bien à cette logique : la pâte repose au frais 24 h à 72 h, et gagne en parfums... Merci à Clotilde de m'avoir fait découvrir la (très bonne ) recette de David Leite.
Temps de survie dans une colocation accueillant une fille et trois garçons ? Une matinée. Délicieux petit-déjeuner !

Les (fabuleux) cookies de David Leite

Pour 24 cookies d'environ 8 cm de diamètre

(Ou une trentaine de 6-7 cm chez moi)

  • 140 g de beurre demi-sel à température ambiante

  • 200g de cassonade

  • 1 œuf à température ambiante

  • 1 belle pincée de vanille en poudre

  • 240g de farine

  • 1/2 c.c. de bicarbonate de sodium (en pharmacie)

  • 3/4 c.c. de levure chimique

  • 200 g de pépites de chocolat (mélange blanc/noir pour moi)

Modus operandi

  • 24 à 72 heures avant : mélanger dans un saladier la farine, le bicarbonate et la levure (ainsi que du sel si on utilise du beurre doux).

  • Dans un autre saladier, mélanger au robot le beurre et le sucre, pour obtenir un mélange léger et mousseux. Cela prend environ 5 minutes.

  • Ajoutez l’œuf et la vanille et battre encore, pour uniformiser.

  • Ajouter le mélange de poudre et battre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de traces de farine, mais surtout pas plus. Ajoutez le chocolat délicatement.

  • Filmer au contact et mettre au frais au minimum 24 h, au maximum 72 h (et au mieux 36 h).

  • Le jour même : sortir la pâte du frigo et la laisser s'assouplir 30 minutes environ à température ambiante.

  • A l'aide d'une cuillère à soupe, prélever de la pâte et former des boules uniforme, un peu plus grosses qu'une balle de ping-pong (environ 40g et 4 cm de diamètre pour Clotilde, 30 g pour moi) et les placer sur une plaque de cuisson couverte de papier sulfurisé. Attention à bien les espacer !

  • Placer la plaque au frais 15 à 20 minutes pour raffermir les boules de pâte (sauf si la pâte semble vraiment encore froide).

  • Faire cuire 12 à 14 minutes (selon le four et la taille des cookies) dans un four préchauffé à 175°C. Les gâteaux doivent être encore assez mous. Faire immédiatement (mais délicatement) glisser le papier sur une grille pour stopper la cuisson.

  • Et recommencer pour une deuxième fournée ! (Attention, si la plaque est chaude, mieux vaut la laisser refroidir).

cookies-david-leite2