Elles étaient peut-être sœurs. Les deux femmes avaient la même teinte de peau, la même ossature du visage, les mêmes longs doigts. Mais la première tenait sur ses genoux le sac siglé d'une marque à la mode. L'autre portait sur son ventre un sac à dos défraîchi. L'une avait revêtu une robe moulante et courte, d'un rouge vif. Elle se tenait extrêmement droite sous son chignon tiré à plus de quatre épingles. La seconde avait enfilé un sarouel défraîchi. Elle s'éventait avec un morceau de journal, dans ce métro étouffant.

La femme assise à gauche semblait jeune, car son visage parfaitement lisse n'affichait ni ride ni tâche. Celle de droite semblait jeune, car son visage arborait les mille ridules formées par les rires et sourires.

Je sais que l'une était plus belle – notamment à cause de son magnifique port de tête. Mais je crois que je préférerais connaître la vie de la seconde. Je suis sortie du wagon avant elles. Je ne saurais jamais si elles était de la même famille.

lapin

Une recette de lapin très simple « façon chasseur » de Silvia, mélange du vin blanc, des aromates, du vinaigre et – impromptue – de la sauce soja. J'adore.

Gigolettes de lapin alla cacciatora :

(2 personnes)

  • 2 grosses gigolettes ou 4 plus petites

  • 1 càs de sauce soja

  • 1 petit verre de vin blanc sec

  • 2 càc d'aromates au choix (thym et romarin pour moi)

  • 2 gousses d'ail

  • 4 cl de vinaigre de vin

  • Sel, poivre, romarin,piment

  • Huile d'olive

Modus operandi :

  • Faire mariner, au moins 1 heure, le lapin dans la sauce soja, la moitié du vin et les herbes, dans un récipient couvert, au frais.

  • Éplucher et écraser une gousse d'ail. La faire revenir avec de l'huile. Ajouter le lapin, le faire rissoler, saler un peu. Poivrer et déglacer avec le reste du vin.

  • Baisser le feu (à feu moyen), ajouter la marinade et faire cuire environ 25 min, en ajoutant de l'eau au besoin.

  • Ciseler le romarin, la seconde gousse d'ail et mélanger au vinaigre (en poudre ou épépiné/émincé) et au vinaigre.

  • Ajouter ce mélange 5 min avant la fin de la cuisson : le lapin doit être coloré.

 (J'ai déjà suivi une variante proposée par Silvia et ajouté deux petites tomates en cours de cuisson : différent mais savoureux....)

  • Servez avec des pommes de terre, sous la forme que vous aimez (pour moi, c'est cuites au four dans l'alu, maintenant).