Certains ont une terrasse ensoleillée. D'autres se contentent d'un rai de lumière dans leur cuisine. Un garçon s'est placé sur son trajet pour prendre son petit-déjeuner. Une jeune fille, presque une enfant, lit son journal. Le dernier habitant, presque un homme mûr, rentre d'une promenade sur le bord du canal. Les tasses fument. L'heure et le jour sont les mêmes – seize, dimanche. Chacun vit son propre moment. Les trois se rejoignent par hasard.

Cette colocation est harmonieusement disjointe. C'est quelque chose de très-très beau.

strudel-baklava2

Mon autre source de bonheur, en ce moment, est la réussite de certaines recettes. Lorsque j'imagine une chose, et que ce goût se réalise. Ce fut le cas, voici presque un an, pour ce strüdel croisé avec un baklava.

Pour le strüdel qui se prenait pour un baklava (4 à 6 personnes)

  • 5 feuilles filo

  • 3 poires Williams

  • Jus de citron

  • 60 g de poudre d'amandes

  • 1 càs de thé (Sakura sencha Jugetsudo)

  • 20 g de cassonade

  • 4 càs de miel

  • 4 càs d'eau

  • Eau de rose

Modus operandi :

  • Mélanger la poudre d'amandes et le thé.

  • Laver, peler et découper les poires en fines tranches. Le scitronner et les faire mariner avec le sucre pendant 15 minutes.

  • Déposer une feuille filo sur un torchon. La badigeonner de beurre fondu et superposer ainsi les cinq feuilles.

  • Répartir le mélange aux amandes sur la dernière feuille, puis les poires, en laissant 3 centimètres vides sur les bords. Rabattre ces quatre marges sur la farce et rouler le plus serré possible le strüdel, dans la longueur.

  • Déposer le rouleau sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Badigeonner de beurre fondu et faire cuire 30 minutes à 180°C (jusqu'à ce qu'il soit bien doré).

  • Réaliser en sirop en diluant le miel dans l'eau. Aromatiser d'eau de rose, selon vos goûts.

  • Découper le strüdel en larges tranches et les servir avec le sirop.