Elles ont le don d'invisibilité. Les yeux les frôlent sans que les esprits n'aient un soubresaut. Ils refusent cette présence sur le boulevard. Certains observent les vitrines à travers elles. Plaie béante que laissent ces regards de négation.
D'autres les reluquent visiblement. Trop visiblement : de jeunes hommes en bandes qui font rouler les mots grivois comme ils feraient rouler leurs pectoraux. Pas des clients.

Elles étaient douze, hier, sur le chemin du supermarché. La nuit venait juste de tomber. Douze Chinoises (ou Vietnamiennes, ou Thaïlandaises, qui demande ?) qui portaient jeans, sac au creux du bras, maquillage discret. Elles n'étaient pas laides mais pas très-très belles non plus. Aucune n'aurait figuré au casting d'un film américain.
Douze postures identiques : elles semblaient guetter un petit ami en retard. Mais leurs traits n'exprimaient aucune impatience. Ni bonheur. Ni malheur. En fait, elles ne portaient rien sur le visage. Tout a été aspiré.
Ces femmes sont des trous blancs. Pas des pages blanches : je crains qu'aucune n'ait gardé espoir d'écrire son futur.

tartelette2

 

En rentrant, juste après, j'écrivais ces mots dans ma tête. Et je n'avais envie de rien manger. Si : du chocolat.

Voici les tartelettes les plus simples du monde : fonds sucrés recouverts d'une ganache au chocolat au lait et thé. J'aime bien aussi la recette avec appareil cuit de P. Conticini. Mais je n'ai pas toujours le courage de me compliquer la cuisine.

Tartelettes chocolathées

Pour 6 tartelettes

Pour la pâte sucrée :

  • 125g de beurre à température ambiante, en petits morceaux

  • 85g de sucre glace

  • 25g de poudre d’amandes

  • 2g de sel fin

  • 1 œuf

  • 210g de farine

Pour la ganache :

  • 300 g de chocolat au lait

  • 180 g de crème liquide

  • 3 cuillères à café de thé vert (sakura sencha de Jugetsudo)

Modus operandi

  • Préparer la pâte en malaxant le beurre afin de l'assouplir avant d'y incorporer successivement le sucre glace, la poudre d'amandes, le sel, l'œuf et la farine. Bien mélanger après chaque ingrédient.

  • Former une boule, l’envelopper dans du papier film et la mettre au frigo pour 2 heures minimum

  • Faire infuser le thé dans la crème liquide portée à frémissement. Filtrer à travers une passoire fine en appuyant bien pour récupérer toute la crème.

  • Hacher finement le chocolat.

  • Porter la crème à ébullition et la verser en trois fois sur le chocolat, en remuant vivement à la maryse pour émulsionner.

  • Étaler la pâte sur 2 millimètres d'épaisseur et foncer les moulez à tartelettes. Recouvrir ces fonds de papier sulfurisé puis de billes de cuisson ou de légumes secs. Cuire ainsi 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C, puis encore 5 à 10 minutes après avoir retiré les billes de cuisson. Laisser refroidir totalement.

  • Répartir la ganache dans les fonds de tarte et placer au frais (mais pas au frigo) jusqu'au moment de la dégustation.

 

tartelette1