Des pointillés de lumière dansent dans la chambre. Le volet ferme mal. Les phares de chaque voiture dessinent ainsi leur passage sur le plafond. Une petite fille les regarde du fond de son coussin. Elle a dans le nez l'odeur des draps propres. L'enfant vit à ce moment-là une grande aventure : cette chambre n'est pas la sienne. Ses parents dorment à, au moins, un demi-village de là. Demain, sa grand-mère lui offrira un bol de chocolat au lait et une tranche de brioche. Si celle-ci est aux raisins, elle aura pris soin de les ôter de la pointe du couteau. Cet amour n'a jamais eu de mot. Mais, mon dieu, il n'en a pas eu besoin.

La petite fille n'existe plus. L'a remplacée une jeune personne coincée quelque part juste avant l'âge adulte. À quatre heures du matin, dans mon appartement parisien, les voitures passent à la même fréquence que devant la maison alsacienne. Hier, les draps sentaient encore la lessive. Cela a suffi. De longues minutes avant de m'endormir j'ai souri. Avec le goût d'un pleur coincé quelque part au creux du ventre. Personne ne devrait être nostalgique à même pas trente ans.


# Musique : Mozart, le Requiem – pour Terry Pratchett, qui a mis mages, coffre et sorcières dans mon enfance, sans oublier de me faire réfléchir. #

pous3

La pou est une spécialité limousine. Une épaisse bouillie de sarrasin qui se mange chaude avec du lait bouillant ou refroidie, coupée en cubes et dorée à la poêle.

La recette, qui vient du magazine Régal, précise que les pous se servent avec une salade miellée ou de la sauce au vin. Moi, j'aime en agrémenter mes poêlées de légumes. Ce soir-là, j'avais fait revenir dans le beurre salé quelques pleurotes jaunes, des champignons de Paris et une persillade).

(Selon le magazine, le nom vient du « soupir qu'exhale la pâte quand on crève la bulle en formation » : « pouh » !)

Pour 4 personnes (en garniture)

  • 100g de farine de blé noir (ou froment, avoine ou orge)

  • 50 cl de lait ( ou moitié lait et petit lait)

  • Sel (ou sucre)

Modus operandi

  • Mélanger intimement les trois ingrédients. Dans une casserole.

  • Porter à ébullition tout en remuant. Une bulle va se former. La faire éclater dans un « pouh » et recommencer, 9 fois.

    Il se peut, en cas de casserole trop grande par exemple, que le bulle ne se forme pas si clairement. Dans ce cas, la faire épaissir en remuant jusqu'à ce que la pâte épaississe comme une polenta. Pour tester, vous pouvez en déposer un peu sur une assiette bien froide : elle doit figer rapidement.

  • Étaler la pour sur une planche de cuisine, sur l'épaisseur désirée pour la section des cubes finaux. Laisser refroidir.

  • Découper les cubes et les faire griller à la poêle dans du beurre.

  • Assembler avec les autres ingrédients prévus.