Les grands magasins (Au bon marché, Selfridges, etc) ouvrent. Les femmes se découvrent de nouveaux pouvoirs. Elles peuvent sortir. Dans ces palais faits pour elles, elles sont les reines d'un jour. Elles ont seule hors de leurs maisons. Et elles achètent.

L'acte d'achat est une jouissance. Ces femmes, enfermées chez elles, essaient un gant de soie et peuvent immédiatement assouvie leur envie de l'avoir … Ivresse.

Souvenez-vous : jeune, vous quittez vos parents et vous êtres « libres ». Aller au supermarché, acheter une tranche de jambon ou un paquet de pain de mie, devient un plaisir.

« Pouvoir d'achat » : l'expression n'est pas bête.

briochepraline2

Je suis revenu de ce plaisir. Je l'ai retrouvé dans la cuisine. Les plats compliqués que je réussis, les amis que je peux acheter, le vin que je choisis, moi l'enfant. Ivresse, encore.

Plus encore : le pouvoir de faire plaisir. De réussir enfin la brioche aux pralines roses que l'on me demandait (merci Edda). La brioche est très riche mais rien ne vous empêche d'utiliser une base plus légère. Évidemment le résultat ne sera pas le même !


Pour une brioche aux pralines :

(selon la recette d'Edda)

  • 250 g de farine (de gruau de préférence)

  • 130 g de beurre doux ramolli

  • 130 g de pralines roses concassées

    (ma méthode : les pralines dans un sachet et l'aide d'un attendrisseur à viande. N'essayez pas avec votre rouleau à pâtisserie, sauf si vous n'y tenez pas)

  • 3 œufs

  • 30 g de lait tiède

  • 30 g de sucre

  • 6 g de levure de boulanger fraîche

  • 4 g de sel

Modus operandi

  • La veille : Mélanger la levure avec le lait. Laisser reposer 10 min jusqu'à ce que des bulles se forment.

  • Fouetter les œufs et en réserver 150 g (garder le reste au frigo dans un bol couvert de film plastique, pour la dorure).

  • Mélanger la farine, le sucre et le sel. Creuser un puits et ajouter le mélange levure/lait. Commencer à pétrir (au robot ou à la main) et ajouter les œufs en trois fois.

  • Pétrir 5 à 10 min jusqu'à ce que le pâton se forme. Mettre la pâte au réfrigérateur 5 min.

  • Travailler la pâte en incorporant le beurre en dés très progressivement (au moins en 5 fois), en l'incorporant bien à chaque ajout.

  • Pétrir jusqu'à ce que la pâte soit lisse. La pâte est très molle : ajouter 1 càs de farine si besoin.

  • Bouler, placer dans un film et couvrir de film plastique. Laisser lever 1 h 30, jusqu'à ce que la pâte est doublé de volume (endroit tiède sans courant d'air : le four à peine préchauffé fonctionne bien).

  • Dégazer la pâte et la former en carré. La poser dans un moule, couvrir de film alimentaire et laisser reposer une nuit au réfrigérateur.

  • Le jour J : Sortir la pâte, la travailler un peu tout en gardant la forme d'un carré et laisser reposer quelques minutes.

  • Parsemer de pralines (en réserver un peu – j'ai oublié). Replier le carré comme une enveloppe. Bouler et déposer la brioche sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Dorer (à peine, avec l'œuf réservé, garder le reste au réfrigérateur).

  • Laisser lever dans un endroit tiède 1 h 30 (elle double presque de volume).

patebriochepralines

  • Préchauffer le four à 180°C. Badigeonner à nouveau et saupoudrer de pralines.

  • Cuire environ 20 min (ça dépend des fours).

briochepralines1