La première huître. J'aime les rognons et le foie, les tripes (bien cuites) et les choux de Bruxelles (depuis peu). Cette semaine, yeux fermés, j'ai passé le cap de l'huître. Un animal visqueux et grisâtre. Une mâche forcément gluante. Un goût iodé. Comment ce coquillage peut-il être aphrodisiaque? Sa texture. Je ne me souviens même plus … L'ai-je laissé glisser dans ma gorge ou l'ai-je écrasé entre mes mâchoires ? Je l'ai aimé. L'huître est tout ce que je pressentais. Elle est aussi sensuelle, et même carrément sexuelle.

Le soleil. Le lézard qui a du faire partie de mes incarnations précédentes, s'est réveillé. Je ronronne à chaque sortie. Je m'attarde sur le marché, que j'ai déjà arpenté dans les deux sens (deux panais; une poignée de figues sèches et une cargaison de champignons de Paris). Le soleil sur ma peau remplace un moment le besoin d'une autre compagnie.

Le film. « Je ne sais pas quoi dire », a dit mon ami à la sortie. « Tais-toi ! » ai-je eu envie de hurler. Oui, tais-toi, si tu n'as pas aimé. Laisse moi ce souvenir comme un trésor. « Dans le sens positif », a-t-il ajouté. Nous nous sommes quittés sonnés-émerveillés. Ces images, ces musiques, ces paroles, tout formait une évidence. Un objet magique qui aurait du exister depuis longtemps Merci au grand homme, il a bien fini son histoire.

Et puis d'autres choses, un peu fragiles, qu'il vaut mieux ne pas dire. La honte est trop horrible, quand les espoirs s'écroulent.

pho1

A garder aussi, ma recette de phở. Chaude, parfumée, viandeuse, pleine de nouilles... Une soupe d'occidentale, surement, mais que j'aime. J'ai aussi réalisé une version au thé. Mais en ce moment je préfère l'autre, l'originale. Un peu plus lourde, comme grasse en bouche, elle enveloppe l'âme.

Pour 4 personnes

  • 200g de nouilles de riz

  • 1,5 L de bouillon de pot-au-feu

(ou bouillon de bœuf)

  • 200g de filet de bœuf

  • 20 g de gingembre frais

  • 1 bâton de cannelle

  • 2 étoiles de badiane

  • 1 gousse de cardamome noire

  • 2 oignons nouveaux

  • Menthe et coriandre fraiches

  • nuoc-mâm

  • 1 citron vert

  • 1 piment rouge

  • sel, poivre

Dans de grandes casseroles :

  • Portez le bouillon à ébullition et baissez le feu.

  • Rassemblez le gingembre, la cannelle, la badiane et la cardamome dans un sachet à infusion ou dans un petit morceau de tulle. Ajoutez-les au bouillon et faites mijoter 20 minutes.

    Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

  • Pendant ce temps, émincez la viande, les herbes et le piment.

  • Faites cuire les nouilles dans le bouillon.

  • Répartissez les nouilles et le bœuf (cru) dans des bols.

  • Versez le bouillon brulant dans les bols. Ajoutez, selon vos préférences, les herbes, le piment, le piment, une rasade de nuoc-mâm et du jus de citron vert.

(Pour la variante au thé : laissez infuser à feu très doux trois sachets de thé noir dans le bouillon, juste avant de servir)