J'ai vu mon premier pivert dans un paysage de béton parisien noyé par la pluie.

Ce dimanche, il y a eu quelques mots des histoires ecclésiastiques de G. Eliot et le marché -encore avec la pluie-.

« Mon marché », depuis deux semaines. Je l'aime beaucoup -pour l'instant, je ne sais encore si c'est un marché qui se renouvelle- même si depuis la semaine dernière le stand italien sur lequel je comptais pour m'approvisionner en pâtes a disparu.

Il y a aussi les étals de champignons -trop chers pour moi, je n'en prends que l'odeur-, les radis roses et les carottes noires. Nombre de choses dont j'entends parler depuis longtemps et que je vois enfin.

Longue hésitation chez le fromager et les deux jeunes filles qui proposent de superbes pains (et font déguster des morceaux de fondant au chocolat).

Aucune hésitation devant l'énorme bout de potiron.

Lorsque je reviens, je souris de partout (même du bout du nez glacé).

 

Et bravant encore la pluie; je me rends au marché qui se tient butte Montmartre (pour les vendanges).

Morceaux choisis -et gratuits-:

Une tielle sétoise aux poulpes, un verre de muscat sec et un croquant aux amandes. Tout cela en discutant des mérites comparés du poulpe et du calamar, lorsqu'on les cache sous la pâte.

Du pain au cumin et au gingembre; on m'offre un petit pain aux céréales et un petit pain aux olives (le boulanger fermait boutique et distribuait pain et pâtons. J'ai regretté mon four).

Un crémeux au chocolat blanc et au yuzu. De la pogne. Du Valrhona Caraïbes.

Du fromage basque et du comté. Du vin noir et de la bière.

Des œufs de truite -mes premiers-, grâce à une casquette CGT. Nous fantasmons sur un bol de riz; quelques œufs fumés et du zeste de citron.

 

(Et en plus samedi il y a eu une jolie rencontre).

DSCF8449

C'était un dimanche à petit-déjeuner tardif et gargantuesque.

J'aurais voulu une brioche chaude sortant du four; heureusement qu'il y a eu de la pogne et du pain chaud.

Il y a quelque temps; j'avais fait du pain de mie en m'inspirant de cette recette. Premier test mais déjà il était pile comme je l'aime: moelleux et doux, pas trop sucré.

Alors si la semaine prochaine le dimanche ressemble à une longue soirée, vous savez ce que vous pouvez faire.

Pour un pain de mie ( grand moule à cake)

  • 250g de farine (T55 mais à défaut de la T45)

  • 10g de levure fraîche

  • 25g de beurre mou

  • 150ml de lait tiède

  • 10g de sucre

  • ½ càs de vanille liquide (fac.)

  • 4g de sel

Comment embaumer la cuisine

  • Dissolvez la levure dans 5 ml de lait et 1 càc de sucre. Laissez « mousser » 10 min

  • Mélangez farine, sucre et sel.

    Creusez un puits et versez-y le lait et la vanille puis le lait/levure

  • Mélangez du centre vers les bords pour commencer à former un pâton; ajoutez alors le sel et pétrissez quelques minutes.

  • Ajoutez le beurre et pétrissez jusqu'à obtenir une pâte homogène et élastique (elle est très collante lorsque l'on met le beurre, ne vous inquiétez pas et continuez à pétrir)

    La pâte doit ne pas être trop collante: travaillez-la sur un plan non-fariné.

  • Couvrez sous un torchon humide et laissez reposer au moins 1H30 (la pâte doit doubler de volume)

  • Dégazez la boule et étirez la pâte en rectangle grossier. Repliez la en deux dans la longueur, pressez sur la soudure et formez un cylindre avec le long rectangle ainsi obtenu.

  • Graissez un moule à cake et placez-y la pâte, soudure vers le bas.

  • Laissez monter à nouveau, jusqu'à doublement (encore environ 1H30)

  • Faites préchauffer le four à 220°C et enfournez pour 30 min après avoir baissé le four à 180°C. Couvrez d'aluminium si le pain dore trop durant la cuisson.


    DSCF8444

Il paraît qu'on peut le congeler, après l'avoir coupé en tranches et avoir intercalé du papier sulfurisé entre chaque tranche. Nous, on a pas essayé.