Alors un conte pour la quatrième gourmandise (demandée par C.)


La reine lui avait souvent raconté comment le roi l'avait épouser. Dans un élan d'obstination romanesque, celui-ci avait fait essayer une chaussure à toutes les jeunes filles du pays, jusqu'à trouver le pied parfait qui serait parfaitement chaussé.

Aussi, quand la princesse dut trouver à se marier, elle décida que ce serait avec celui qui lui apporterait la chaussure parfaite: elle préférait qu'il y eut multiplication des chaussures que des jeunes filles à marier.

Les princes, les aristocrates, les bourgeois mais aussi les cordonniers et les tanneurs entrèrent en compétition et avec efforts produisirent les souliers les plus variés qui soient.

Il était même un jeune jardinier qui aimait à rêvasser en se remémorant les pieds autrefois entrevu alors qu'il aidait la princesse à grimper aux pommiers du verger royal. Las, ce jeune homme ne connaissait rien à l'art de vêtir les femmes.

Fort heureusement pour lui, la princesse hésita longuement face à la cohorte des propositions.

Si bien que lorsque l'apprenti jardinier lui offrit le plus beau chausson qui soit, d'une couleur d'or plaisante aux yeux et exécuté dans les matières les plus précieuses , elle lui dit oui immédiatement.

Elle ne faisait d'ailleurs pas un mauvais mariage: la commercialisation des chaussons aux pommes en avait fait un des meilleurs parti du royaume.


Et puis un plat alsacien méconnu, les käseknepfle ou quenelles de fromage blanc.

DSCF5553

Comme on n'en fait pas dans ma famille (hélas. Mais je vais les convertir)j'ai choisi la recette de Loukoum°°° et, comme d'habitude, c'était parfait.

Et puis bourrées de ciboulette et revenues dans le beurre avec des petits cubes de jambon (du vrai, de chez le charcutier) parce que dans la famille on a jamais été fan de lardons.

(L'explication est un peu longue mais en fait c'est très simple)

Pour deux personnes avec une salade

  • 250 g de fromage blanc(0% possible)

  • 120g de farine

  • 1 œuf battu

  • sel, poivre, ciboulette

  • ce que vous voulez pour accompagner (ici des dés de jambon et puis évidemment du beurre)

Plus-simple-tu-meurs

  • Versez le fromage dans un bol et fouettez un peu pour le rendre crémeux. Ajoutez la farine et puis l'œuf. Fouettez pour homogénéisez.

    Salez, poivrez et ne soyez pas radin en ciboulette.

  • Réservez. Moi je fais toujours reposer la pâte une heure, mais je doute que ce soit obligatoire!

  • Portez une graaaande casserole d'eau salée à ébullition.

    Formez des quenelles à l'aide de deux cuillères (moi je le fais à la cuillère à soupe mais pas trop grandes: après c'est au goût de chacun). Poussez la quenelle dans l'eau et répétez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

    Bon, en fait il vaut mieux faire cuire en plusieurs fois (6-7 quenelles à la fois), c'est plus facile. Normalement elles doivent cuire environ 5 min: elles commencent par tomber au fond puis remontent et là doivent encore rester dans l'eau quelques minutes (sinon le cœur risque d'être liquide!). Ne vous inquiétez pas, ça ne peut pas vraiment trop cuire (en tout cas ça ne m'est jamais arrivé).

  • Puisez les quenelles avec un (une?) écumoire, placez les dans une passoire et enchainez ainsi. (Moi je les asperge d'un peu d'eau froide mais je sais pas vraiment si ça sert à quelque chose.)

DSCF5542

(Je reconnais qu'il y a plus photogénique)

  • Une fois que toutes vos quenelles sont prêtes, faites dorer le jambon (ou les lardons ou rien du tout) dans une poêle. Réservez.

  • Puis faites chauffer un peu d'huile dans cette poêle et ajoutez délicatement les quenelles. Remuez un peu et ajoutez de beaux copeaux de beurre. Laissez fondre et faites dorer les quenelles.

    Ajoutez le jambon et servez vite...

DSCF5545