Se trouve sur le mur juste à ma droite un vieux planisphère. Tirée d'une BD de Nathalie, les pays sont peints de couleur vive et l'héroïne éponyme apporte de petites précisions sur ce monde qui l'attire tant.

Longtemps, cette carte m'a rendu un peu triste. Il y avait tout ça, accessible, et l'endroit où je me trouvais, même la somme de tous les endroits où je m'étais jamais trouvé, ne représentait même pas une parcelle visible de cette carte.

Aujourd'hui je la regarde avec amitié. Parce que j'ai tant rêvé dessus que je sais maintenant que ces rêves sont constituant de ce que je suis et qu'ils sont plus que ça.

Il ne s'agit plus de rêverie diffuse, ce de quoi on pense « je le ferais, un jour »... et puis non, jamais. Il s'agit d'évidences absolues. J'ai vu que je pouvais le faire, que les points sont réels, que ces ailleurs sont tangibles et que j'irais donc. (Parce qu'auparavant ces couleurs symbolisaient pour moi des pays encore plus irréels que ceux que j'aime par dessus tout, que j'ai souvent visité et qui peuplent ma bibliothèque).

Je ne dis pas que j'irais partout (impossible), ni souvent (espérons que si) mais en tout cas j'irais (reste à savoir où).

DSCF5853

Et pour fêter cette bonne nouvelle (plus que le nouvel an qui pour moi est surtout un prétexte, cette date m'indifférant raisonnablement pleinement) on a cuisiné notre recette fétiche de poulet rôti.

Depuis que nous avons copié une fois cette recette de Letitia, on a du mal à faire du poulet autrement...(pour deux avec juste deux grosses cuisses c'est pareil, divisez juste tout les ingrédients par 2, pour les autres changements c'est dans la recette).

Ce plat est à la fois étonne-papilles et rassurant: comme un vieux vêtement de ses parents ou grands-parents que l'on retrouve avec surprise et que l'on porte comme une tortue sa carapace, comme si on avait toute sa famille avec soi.

Donc notre repas du jour de l'an, ce fut Poulet-Frites! (Pour les frites, mes potatoes, cuites 30 min à 180°C avec le poulet puis 15 min à 210°C quand il reposait).

Pour 4 à 6 personnes

  • Un beau poulet (environ 1,4 kg)

  • 2 oignons (groooos)

  • Une tête d'ail toute entière (si, si)

  • 2 cubes de bouillon de volaille (ok, l'artisanal est accepté)

  • 10 cl de sauce soja

  • 1 càs de sucre

  • 50 cl d'eau bouillante

  • thym et romarin frais (sec sinon... notre thym, ce matin, était en fleurs)

  • 2 feuilles de laurier

  • 1 càc de piment en poudre

  • un peu de beurre

Pour épater votre famille (ou conjoint(e), belle-mère, banquier, dentiste, que sais-je):

  • Sortez le poulet du frigo à l'avance sinon vous en avez pour vraiment longtemps.

    Préchauffez le four à 220°C (th 7-8)

  • Diluez les cubes de bouillon dans l'eau bouillante.

    Ajoutez la sauce soja, le sucre, le laurier, le thym, le romarin et un oignon émincé tout fin.

    Poivrez et salez mais juste un tout petit peu (la sauce soja étant déjà salée, cela fera trop sinon)

DSCF4992

  • Décollez la peau du poulet et faites glisser de tous petits bouts de beurre entre la peau et la chair des parties charnues (le dos, les cuisses...). Faites suivre le beurre de quelques herbes (romarin et thym) et d'un peu de poivre.

  • Tranchez le deuxième oignon en rondelles un peu épaisses (½ cm) et tapissez en un grand (et profond si possible) plat qui passera au four.

    Posez votre bête sur l'oignon et versez le bouillon à la sauce soja par-dessus.

    N'oubliez surtout pas de mettre les gousses d'ail, comme ça, en chemise.

DSCF5850

  • Couvrez de papier alu (ou d'un couvercle si vous avez celui qui convient) et enfournez pour une heure après avoir baisser le thermostat à 180°C (th 6).

  • Puis retirez l'alu (ou le couvercle) et réenfournez pour 30 min (1er changement pour des cuisses: vous les réenfournez seulement 15 min) en arrosant parfois.

  • Sortez la bête, couvrez-la à nouveau et laissez reposer 15 min (10 min pour des cuisses)

    Décortiquer la bête, remettez-la dans sa sauce et servez.

    (Vous avez le droit d'attaquer avec les doigts)

DSCF5857***DSCF5855

Le poulet-frites du nouvel an