Ce matin, à trois heures, je me suis réveillé brusquement.

Cela m'arrive de plus en plus souvent. Je débarque dans la journée, yeux grands ouverts, en prenant conscience d'un coup de mon identité et de la réalité du monde tel que je le percevais la veille au soir.

Et puis parfois, comme ce matin, il me semble que survient, d'une noosphère que j'aurais visiter lors de mon sommeil, une réminiscence, une rêverie, une image, une notion.

Ce matin je me souviens que mon esprit tournait inlassablement autour de deux mots, deux notions dont le sens pouvait être creusé de façon autre, nouvelle, et ouvrir à l'esprit des pistes intéressantes.

Ça n'a pas manqué, je me suis rendormie et à mon second réveil (également en sursaut mais grâce à mon réveil), je n'avais plus que le souvenir de cette sensation d'évidence et plus celui de la chose qui l'avait causé.

Ce n'est pas l'idée en elle-même que je regrette: je sais bien que ce genre de merveilleuse intuition nocturne est bien décevante le lendemain. Mais cette sensation de douce torpeur finissante au centre de laquelle émerge une évidence pleine de promesses de réflexion intéressante.

DSCF4766

Sinon, la chose dont je me suis souvenir c'est que la saison des tomates et des aubergines, et de tout ça, prend fin. Voir est fini, mais on va faire comme si, et je vous présente quand même ma tarte tatin de tomates. Inspirée de celle-ci parce que les merveilleuses idées de sécher les tranches de tomate et de se servir d'une pâte à pizza comme base m'ont marquées. Moellesse (néologisme bien pratique, si quelqu'un se souvient de son origine...) extrême, sucré des tomates et salé du parmesan...

Pour ceux qui préfèrent plus de croquant, une pâte brisée voir feuilletée peut venir en remplacement!

Pour 3 personnes en dîner

  • 150 g de farine

  • 85 ml d'eau tiède + 1 càc de sucre

  • 7 g de levure fraîche

  • 1 càs d'huile d'olive

  • ½ càc de sel

  • 750 g de tomates (J'aime qu'il y ait beaucoup de garniture sur une tatin!)

  • 1,5 càs de cassonade (ou autre sucre que vous auriez)

  • 10g de beurre

  • ½ càs d'huile d'olive

  • 3 grandes feuilles de basilic

  • parmesan

Avec un peu d'organisation

  • Émietter la levure dans l'eau tiède.

  • Mélangez la farine et le sel. Creusez un puits dans la farine, versez-y la levure et l'huile.

    Mélangez le tout et pétrissez jusqu'à obtenir une belle pâte lisse et élastique, pas trop collante mais pas sèche.

  • Laissez lever au moins une heure

 

  • Couvrez une plaque de papier sulfurisé et huilez-le

  • Coupez chaque tomate en 5-6 tranches. Épépinez-les (c'est là qu'il faut de la patience) et posez-les côte à côte sur la plaque.

    Saupoudrez les de cassonade et de sel.

  • Enfournez la plaque (peut-être faudra-t-il plusieurs fournées, moi une en serrant les tranches m'a suffi) pour 25min dans un four préchauffé à 210°C.

DSCF4757

  • Dégazez la pâte et repliez-la plusieurs fois sur elle-même.

    Étalez-la (à la main si vous avez le courage) à la taille et la forme de votre moule (ici un moule d'environ 20 cm de diamètre) sur une feuille de papier sulfu

    Couvrez la pâte d'un torchon le temps de préparer le reste.

  • Huilez le moule. Parsemez-le de noisettes de beurre, saupoudrez d'un peu de sucre.

    Disposez les tomates, en commençant en mettant les « entames de tomates » pour avoir la peau vers le fond du moule.

    Ciselez le basilic et râpez des copeaux de parmesan sur toute la surface (n'hésitez pas, il faut contrebalancer un peu le sucré de la tarte)

DSCF4762

En vrai, faut mettre plus de parmesan: là c'est pour qu'on voit tout sur la photo!

  • Recouvrez le tout avec la pâte , pressez-la sur les bords et piquez-la à la fourchette pour qu'elle ne monte pas trop.

  • Enfournez pour 15min dans le four préchauffé à 220°C

  • A la sortie du four, attendez 5 min et démoulez la tarte en retournant le moule sur une assiette.

DSCF4779

Alors, une part?