Parce que j'écoutais France Inter dimanche après-midi et que dans l'émission "l'Afrique enchantée" une gabonaise à l'accent magnifique, que l'on entendait sourire et qui m'amenait le soleil dans ma cuisine, m'a ôté mes complexes.

Cette dame, demoiselle en réalité car elle n'a jamais trouvé l'homme de sa vie et ne s'est pas marié, a ouvert son restaurant au Gabon et a eu bien du succès. Maintenant qu'elle veut agrandir son restaurant et afin de réunir les fonds elle a décidé d'adresser une lettre à son président pour qu'il l'y aide. Ne recevant pas de réponse elle a réitéré avec notre président, qu'elle aime beaucoup et pour qui elle prie.

Et vous savez quoi? Il n'a pas plus répondu. Comme dit le père "la dernière personne au monde qui prie pour lui: il pourrait faire un geste!"

DSCF2762

 

Et moi je me suis surtout dit que si une femme avait le courage d'écrire au Président pour financer son resto, je pouvais avoir celui de monter mon blog de cuisine.

Et pour l'inaugurer je vous propose un Noon Rogani bread, un pain à la cannelle qui viendrait d'Azerbaïdjan selon cette demoiselle.

C'est donc un pain et non une brioche: pas très sucré moi je vous le conseille trempé dans le Nesqu*ck, comme ça ça s'équilibre. Enfin ça s'équilibre si, comme moi, vous abusez sur la quantité de chose industrielle chocolatée (on est un bec sucré ou on l'est pas!)

 

Ingrédients :

A préparer avant sauf si vous aimez entendre ceux qui habitent avec vous hurler contre les poignées de frigo pleines de pâte

Pour la pâte à pain :

  • 200 g de farine

  • 140 g d’eau

  • 10g de levure fraiche de boulanger

  • 1 càc de sel

  • 1 càs de sucre

  • 1 cuillère à soupe d’huile (type Isio 4)

Pour la garniture :

  • 10 gr de beurre

  • 25 gr de sucre

  • 1 cuillères à café de cannelle moulue

Et à faire avec vos petites mains:

- Mélangez la farine, l’eau et la levure dans bol ou dans la cuve de votre robot. Laissez reposer 10 min.

- Ensuite ajoutez le sel, le sucre et l’huile. Pétrissez à la main ou au robot jusqu’à l’obtention d’une pâte brillante, souple et très agréable à travailler. Replacez la pâte dans votre bol qui devrait être encore graisseux de beurre et laissez-la reposer 45 min couverte d’un torchon. (Ou plus ou moins, selon votre patience: si elle double de volume c'est bien)

- Sortez le pâton, dégazez-le et sur un plan de travail fariné, étalez-le en forme de rectangle de 15X20 cm environ. Si vous êtes des stressés des mesures (dans mon genre) je vous autorise même à sortir une règle.

- Faites fondre le beurre, mélangez le sucre et la cannelle.

A l’aide d’un pinceau ou avec vos doigts (chacun ses goûts) badigeonnez la moitié du beurre sur toute la surface de la pâte. Saupoudrez ensuite du mélange sucre-cannelle, pas comme des malades pour qu'il vous en reste un peu.

- Enroulez le rectangle en forme de boudin, du côté le plus long, en serrant pour pas avoir de grosses bulles d'air coincées.

Puis allongez le boudin en le faisant rouler sur lui-même (comme quand vous faisiez des boudins de pâte à modeler à la maternelle) jusqu’à ce qu'il fasse 75 cm environ, suivant ce que la pâte vous permet.

A ce moment-là, entortillez  la pâte sur elle-même (comme si vous tordiez une serviette pour l’essorer). Elle ne doit  toutefois pas être trop serrée → les gens observateurs auront remarqués que Riane-la-douée a oublié ce point là.

- Recouvrez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé, enroulez la pâte pour former une spirale ou un joli turban en laissant assez de place entre les spires pour que la pâte gonfle comme elle veut.

DSCF2756

- Badigeonnez du reste de beurre fondu, couvrez d’un torchon et laissez lever 45 minutes. Saupoudrez la surface du reste de sucre-cannelle.

- Enfournez 30-40 minutes à 180°C, le pain doit être doré.

DSCF2761

Un peu comme ça!